Forum pour jouer au Loup-Garou de Thiercelieux
 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 22:49

A tout les fans d' Harry Potter !

J'ai trouvé sur un forum de Loup-Garou un message qui raconte


La Théorie du Lien Fraternel


C'est une théorie qui m'a trop surpris, et je vous invite vraiment à la lire !

Bon, okay, je sais quelle est longue. Mais c'est à vous donner des frissons Razz

Bonne lecture !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 22:52

Harry Potter : la Théorie du Lien Fraternel.
Le Grand Secret au cœur de toute l’histoire !
Par “Merlin”, version de mars 2005.


La Théorie du Lien Fraternel repose sur une idée de base toute simple : Hermione est la sœur de Harry, la fille de James et Lily Potter.
Elle a été cachée à la naissance (ou un peu plus tard), et sa véritable identité est demeurée un secret. Seuls un très petit nombre de gens sont au courant. Hermione a été élevée par des parents adoptifs : Mr et Mrs Granger.

Dans une interview du 19 juin 2003 – juste avant la sortie du tome 5 – JKR a dit :
There is one thing… it is kind of the heart of it all. And it kind of explains everything and no-one’s quite got there but a couple of people have skirted it. So you know… I couldn’t divert now, everything has been building up to it, and I’ve laid all my clues.
Il y a un grand secret, au cœur de toute l’histoire, un secret qui en un sens “explique tout”. Et JKR a mis des indices dans les livres.

Je crois qu’il peut s’agir du Lien Fraternel. Cette théorie est basée sur de nombreux indices. Nous allons commencer par examiner ces indices, car ils sont le socle sur lequel repose la théorie. Nous verrons ensuite comment tout cela peut fonctionner. Et nous verrons comment le lien fraternel peut se trouver “au cœur” de toute l’histoire.

Naturellement, les détails de la théorie – comment tout cela fonctionne – sont assez spéculatifs. Mais le noyau dur de la théorie est solide. On peut le résumer en 3 propositions :
- Hermione est la sœur de Harry, la fille de James et Lily.
- Hermione le sait.
- Etant du sang de Lily, Hermione a un rôle important à jouer dans le protection de Harry (Théorie de la Protection).

Bien sûr, la Théorie du Lien Fraternel ne va pas sans poser quelques problèmes, et nous les examinerons en détail. Mais nous verrons qu’il y a quand même de très bonnes raisons de croire que Harry James et Hermione Jane (H.J. et H.J.) sont – réellement – frère et sœur.

Note importante pour la version française : ceci est la traduction française de la “Sibling Theory” en anglais. J’ai cependant conservé toutes les citations en anglais. En effet, nombre d’indices sont perdus à la traduction, et seul le texte d’origine anglais de JKR fait foi.
Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, je me suis efforcé de donner en français le sens de chaque citation.
Mais vous ne retrouverez pas nécessairement ici le texte exact de la version française des livres.

Un exemple : si, comme je le pense, la manière dont Viktor Krum prononce le nom d’Hermione (Herm-own-ninny) cache un indice subtil, cet indice est perdu dans la version française des livres.
Ce n’est pas un reproche adressé au traducteur français. Pour traduire les livres en respectant tous les indices, il faudrait connaître le secret ! Et JKR ne l’a évidemment révélé à personne.


1. LES INDICES :

Je présente ici les indices sur lesquels s’appuie la théorie. Naturellement, il n’y a aucune preuve absolue, et il n’y en aura pas jusqu’à ce que JKR elle-même décide qu’il est temps de révéler le Grand Secret – très certainement dans le livre 7. Certains indices sont plutôt vagues, ou peuvent facilement être interprétés autrement que par la Théorie du Lien Fraternel, ou ne sont rien de plus que de petits détails qui s’accordent bien avec la théorie. Mais d’autres indices sont assez solides. Quelques-uns sont réellement impressionnants.

Et puis… il y a tellement d’indices ! Tant de détails qui marchent si bien : comment tout cela pourrait-il être une coïncidence ? En rassemblant tous les indices, vous obtenez – peut-être pas une certitude, non – mais au moins une très forte impression qu’il DOIT y avoir quelque chose..

Remarque importante : de nombreux indices montrent que Hermione elle-même doit connaître la vérité.
En revanche, Harry ne sait pas – en dehors peut-être d’un souvenir caché, profondément enfoui dans son subconscient.

1.0 Indices généraux

- Le comportement d’Hermione avec Harry.
En lisant les livres, nous avons le sentiment qu’il existe une relation spéciale entre Harry et Hermione. Ils ont quelque chose – quelque chose d’unique, qui va au delà de l’amitié – et qui n’est pas romantique. C’est plus visible du côté d’Hermione. Son comportement envers Harry au début du tome 1 – c’est à dire avant qu’ils deviennent amis – est particulièrement intéressant (voir plus loin). A travers toute l’histoire, le comportement d’Hermione à l’égard de Harry peut être qualifié de “fraternel”.
Par ailleurs, Harry et Hermione ont une façon de deviner ce que l’autre est en train de penser : cela arrive assez souvent, ils savent au premier regard ce que l’autre a en tête, tandis que Ron est complètement perdu. Parfois, nous voyons aussi chacun des deux finir les phrases de l’autre (ce qui n’est pas sans rappeler Fred et George).

- Dans le tome 4, Hermione n’a pas paru affectée le moins du monde par les rumeurs à propos de Harry et d’elle. Harry était ennuyé, pas Hermione. En lisant l’article de Rita Skeeter “Harry Potter’s Secret Heartache”, elle semblait même plutôt amusée… Par contre, Harry ne cessait de répéter à tout le monde “non elle n’est pas ma petite amie”.
Pourquoi cette différence de réaction ? Hermione savait-elle quelque chose qui lui permettait de rire intérieurement de ces rumeurs ?
Et dans le tome 5, elle semblait très à l’aise en parlant de la relation de Harry avec Cho. Même quand Harry lui a raconté que Cho devenait jalouse… Hermione était seulement “désolée”.
Une amie – même une amie proche – du sexe opposé aurait dû se sentir au moins un peu gênée : après tout, c’est d’elle que Cho était jalouse ! Pas Hermione : elle a simplement continué à donner des conseils à Harry… Tout cela se comprend parfaitement si elle est effectivement sa sœur.

- Par ailleurs, JKR a déjà beaucoup développé ce thème - Harry et Hermione qui provoquent la jalousie autour d’eux - dans l’histoire : les articles de Rita Skeeter et la jalousie de Krum dans le tome 4, puis la jalousie de Cho dans le tome 5… Où donc veut-elle en venir ?
Après tout cela, Harry et Hermione seront-ils “juste amis” à la fin ? Dans ce cas, pourquoi - dans quel but - avoir insisté autant sur ce thème ?
Ou bien Hermione sera-t-elle, en fin de compte, bel et bien la petite amie – voire la femme – de Harry ? Ce qui voudrait dire que Krum et Cho avaient raison, en définitive…
Ou bien est-ce que tout autre chose sera révélé à la fin ? Quelque chose qui rendra sans objet la jalousie de Krum, Cho et compagnie… et leur donnera même le sentiment d’avoir été un peu stupides…

- La psychologie d’Hermione : pourquoi donc Hermione est-elle une “Mlle je-sais-tout” ? L’absence d’informations de fond qui nous permettraient de comprendre Hermione est assez étonnante : ce sont là des choses que JKR nous dit en général.
Par exemple, nous savons pourquoi Ron est enclin à la jalousie : c’est à cause de son enfance passée dans l’ombre de ses frères, et aussi à cause du manque d’argent. Nous savons pourquoi Voldemort déteste les Moldus : c’est à cause de son père…
La Théorie du Lien Fraternel donne une réponse : si Hermione sait que Harry est son frère, elle veut être à la hauteur ! Harry est célèbre ; Hermione veut montrer qu’elle peut faire aussi bien que lui : en classe, elle arrive même à le dépasser !
Une autre explication possible serait que Hermione tient à réussir parce qu’elle est fille de Moldus. Mais l’explication ne tient pas : elle était déjà une “Mlle je-sais-tout” à son arrivée à Poudlard. Si cela faisait seulement quelques semaines qu’elle connaissait l’existence du monde de la magie, sa psychologie n’aurait pas pu être affectée aussi rapidement.

- A ce propos, Hermione en savait décidément un peu trop sur le monde de la magie – et tout particulièrement sur Harry Potter – à son arrivée à Poudlard…

- Il arrive que Hermione parle au nom de Harry (ce qu’elle est la seule à faire).
Exemples :
Tome 3, chapitre 11 : “Don’t be silly”, said Hermione in a panicky voice, “Harry doesn’t want to kill anyone, do you, Harry ?”
(Harry ne veut tuer personne, n’est-ce pas Harry ? )
Tome 4, chapitre 10 : “Ron… Harry doesn’t want to play Quidditch right now… He’s worried, and he’s tired… we all need to go to bed.”
(Ron… Harry n’a pas envie de jouer au Quidditch maintenant… Il est fatigué… nous avons besoin d’aller dormir. )
Et bien entendu dans le tome 5 – avec Rita Skeeter – à propos de la vie amoureuse de Harry.
Il arrive même qu’elle parle au nom de Lily et James (ce que personne d’autre ne se permet de faire en dehors de ceux qui les ont bien connus). Exemple :
Tome 3, chapitre 11 : “Your mum and dad wouldn’t want you to get hurt, would they ? They’d never want you to go looking for Black !”
(Tes parents ne voudraient pas qu’il t’arrive du mal, n’est-ce pas ? Ils ne voudraient pas que tu partes à la recherche de Black ! )

- Pourquoi savons nous si peu de choses à propos des Grangers ? Ils sont les parents de l’un des trois principaux personnages, mais ne ne savons quasiment rien d’eux, excepté qu’ils sont dentistes. Pourquoi ?
Il est intéressant de noter que Hermione n’a jamais dit “mum” ou “dad” (séparément) dans l’histoire. Pas une seule fois ! Dans le texte anglais de JKR, c’est toujours “my parents” ou “mum and dad”…
Ce sont des Moldus, donc ils ne sont pas importants ? Mais il y a des personnages Moldus importants dans l’histoire ! Et pas seulement les Dursleys…
Et même s’ils ne sont pas très importants (comme l’a dit JKR elle-même), il est quand même un peu étrange que nous en sachions moins sur les parents d’Hermione que sur les voisins des Dursleys ou que sur les habitants de Little Hangleton !

- La ressemblance physique est un point très important ; JKR nous indique pratiquement toujours les traits de ressemblance entre membres d’une même famille : Harry et ses parents, Dudley et Vernon, la famille Weasley au grand complet, Drago et son père, Neville et sa mère, Hagrid et son père (les mêmes yeux) ; et même pour des personnages mineurs tels que Fleur et sa soeur, Viktor Krum et son père, etc…
Mais PAS pour Hermione et les Grangers. Hermione est l’un des trois principaux personnages, nous avons vu les Grangers par deux fois (dans les tomes 2 et 5), et jamais – jamais – on ne nous a dit que Hermione ressemblait en quoi que ce soit à “mum and dad”.
Extrêmement étrange de la part de JKR !
Il est vrai qu’on ne nous a pas dit non plus que Hermione ressemblait à Harry (enfin… ils sont à peu près de la même taille, et ils ont tous les deux une chevelure “indomptable” ! Mais pas vraiment la même chevelure).
Un autre personnage dans l’histoire a de grandes dents de devant : Petunia Dursley (la tante d’Hermione si la théorie est vraie).

- Le nom même “Hermione” pourrait-il cacher une petite devinette ? JKR aime jouer avec les mots…
En anglais, Hermione = “Her my own” ou “Her my one”…
Voir plus loin à propos de la prononciation de Viktor Krum.

- La “Théorie des Interruptions” (en anglais : “Theory of Interruptions” ).
C’est une théorie indépendante de la Théorie du Lien Fraternel. En fait, elle a surtout été utilisée par des “shippers” H/Hr. Cette théorie suggère que chaque fois qu’un personnage s’arrête soudain de parler au milieu d’une phrase (sauf s’il est interrompu par quelqu’un d’autre), alors ceci cache généralement un indice révélateur. L’interruption est matérialisée par un tiret dans le texte.
De fait, cette Théorie des Interruptions s’accorde particulièrement bien avec la Théorie du Lien Fraternel ! Voici quelques exemples :
Tome 1, chapitre 6 : I mean, it’s the very best school of witchcraft there is, I’ve heard –
(“C’est la meilleure école de sorcellerie qui soit, d’après ce que j’ai entendu dire – ” Oui ? Où donc a-t-elle entendu parler de Poudlard ? )
Tome 1, chapitre 6 : I know all about you, of course – I got a few extra books for background reading…
(“Je sais tout sur toi bien sûr – ” Oui Hermione ? Comment en as-tu appris autant sur Harry ? Seulement dans les livres ? )
Tome 1, chapitre 16 : …friendship and bravery and – oh Harry…
(L’amitié, la bravoure et – et quoi ? La famille peut-être ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 22:58

1.1 Indices dans le tome 1

- La toute première fois que nous entendons parler de Harry, dans le chapitre 1 :
The Dursleys knew that the Potters had a small son too…
(Les Dursleys savaient que les Potters, eux aussi, avaient un petit garçon).
Pourquoi cette forme indirecte “les Dursleys savaient” ?
Qu’est-ce donc que les Dursleys ignoraient, alors ?
Quelques lignes plus haut, nous entendons parler de Lily directement par le narrateur :
Mrs Potter was Mrs Dursley’s sister… (Mrs Potter était la sœur de Mrs Dursley).
Alors pourquoi pas simplement : “Les Potters, eux aussi, avaient un petit garçon” ?
Parce qu’avec la Théorie du Lien Fraternel, ce ne serait pas toute la vérité. Par contre, la phrase sur ce que les Dursleys savaient est rigoureusement vraie.

- Chapitre 1 : Dumbledore vient de dire qu’il va remettre Harry aux Dursleys. Dans un premier temps, McGonagall n’est pas d’accord :
Professor McGonagall opened her mouth, changed her mind, swallowed and then said, “Yes – yes, you’re right, of course.”
(Le professeur McGonagall ouvrit la bouche, changea d’avis, avala sa salive et répondit…)
On peut dire que JKR insiste lourdement ! McGonagall ouvre la bouche, change d’avis, avale sa salive… La question est : qu’est-ce que Minerva s’apprêtait à dire ?
Etait-ce : “Ne croyez-vous pas qu’il vaudrait mieux qu’il aille avec sa soeur ?”

- La toute première fois que Harry et Hermione se rencontrent dans le train… Elle lui dit :
I’d have found out everything I could if it was me.
“Si c’était moi”… Oui. Cela aurait pu être elle !

- Toujours à propos de cette scène :
Hermione est entrée dans le compartiment de Harry sous le prétexte de chercher Trevor, le crapaud de Neville. Mais où était donc passé Trevor durant tout ce temps ? Est-ce que la petite bête a trouvé tout seul le chemin des bateaux ? Quel animal intelligent et débrouillard !
Ou alors… était-il dans la poche d’Hermione ? Hermione avait-elle pris le crapaud pour que Neville aille à sa recherche, et lui fournisse ainsi une occasion de voir – enfin – son frère ?
Autrement… la façon dont Hermione est entrée en demandant à Harry et Ron s’ils avaient vu Trevor est un peu étrange : après tout, Neville avait déjà posé la question.
Et d’ailleurs, quand Ron lui répond qu’ils n’ont pas vu le crapaud, Hermione ne l’écoute même pas. La réponse ne l’intéresse pas : mais alors, pourquoi avoir posé la question ?
(Nous reviendrons sur cet indice à propos du premier film : voir plus loin).

- Peu après la scène précédente : sitôt qu’elle entend que Harry et Ron se disputent (avec Drago), Hermione revient en toute hâte !
You haven’t been fighting, have you ?
(Vous ne vous êtes pas battus, j’espère).
Apparemment, elle s’inquiète beaucoup pour deux garçons qu’elle ne connaît même pas… Elle leur dit aussi de se changer : remarque typique que ferait une grande sœur à son petit frère !

- Chapitre 9. Avant que Harry et Hermione soient devenus amis, le comportement d’Hermione est franchement excessif :
I can’t believe you are going to do this, Harry.
(Je n’arrive pas à croire que tu puisses faire une chose pareille, Harry).
Harry en est d’ailleurs stupéfait :
Harry couldn’t believe anyone could be so interfering.
Pourquoi une telle obstination à se mêler de ses affaires ?
Il est important de se rappeler qu’à ce point de l’histoire, ils ne sont pas encore amis. Ils ne le deviendront qu’après Halloween. Mais le comportement d’Hermione est parfaitement compréhensible si elle sait que Harry est son frère.
A noter également que nous n’avons pas vu Hermione avoir, à cette époque, le même genre de comportement avec d’autres camarades de classe que Harry.

- Chapitre 10, Halloween. Hermione va pleurer toute seule dans les toilettes des filles.
Essayons de considérer cette scène du point de vue d’Hermione si elle est bien la sœur de Harry. Voyons si cela peut nous aider à mieux comprendre.
Au début du tome 1, Hermione va enfin rencontrer son frère. Elle sait qu’il est célèbre, et sans doute aussi sait-elle qu’il ignore tout du monde de la magie… Alors que fait-elle ? Elle se met à étudier très dur, afin de pouvoir aider Harry, afin de faciliter son passage dans le monde de la magie. Dans le train, elle cherche à le rencontrer dès que possible… sous le prétexte de chercher le crapaud de Neville. Mais Ron est déjà là, et Hermione est sans doute un peu jalouse : Harry a déjà un ami ! Il n’aura peut-être pas besoin d’elle, il ne voudra peut-être pas qu’elle l’aide…
Que fait-elle alors ? Par deux fois, elle rabaisse Ron… d’abord en disant “are you sure that’s a real spell ? Well, it’s not very good, is it ?” (tu appelles ça jeter un sort…) ; et ensuite avec son commentaire : “you’ve got dirt on your nose” (tu as une saleté sur le nez). A ce point de l’histoire, elle voit en Ron presque un rival, une menace pour sa relation future avec son frère.
Et nous en arrivons au jour en question : Halloween ! Hermione doit déjà se sentir assez mal... c’est l’anniversaire de la mort de ses vrais parents : 10 ans jour pour jour ! Ensuite, en cours de Sortilèges, elle se retrouve non pas avec son frère, mais avec son rival. Comme elle veut prouver à Harry qu’elle est capable de l’aider bien mieux que Ron, elle humilie ce dernier une fois de plus avec le sort Wingardium Leviosa. C’en est trop pour Ron, qui dit à Harry “she’s a nightmare, honestly” (c’est un vrai cauchemar cette fille là). Hermione l’entend, les dépasse “en bousculant Harry” et s’en va pleurer.
D’après ce que nous savons d’Hermione, elle n’a pas vraiment un tempérament hystérique, et cette crise de larme peut paraître excessive. Serait-il possible que la cause n’en soit pas seulement le commentaire de Ron ? Le fait que Hermione ait bousculé Harry plutôt que Ron suggère fortement que si Hermione a réagi aussi mal, c’est parce que Ron avait dit cela à Harry !
Voyons les choses sous cet angle… C’est l’anniversaire d’un jour très traumatisant pour elle… et il lui semble que Ron est en train de lui enlever son frère. Si, en fin de compte, Harry ne l’aime pas… qui donc lui restera-t-il ? Elle n’a pas d’autre vraie famille que lui.
Il y a là largement de quoi provoquer une crise de larmes, n’est ce pas ?
Mais en définitive, ce même jour, Harry et Hermione deviendront amis. Le frère et la sœur se retrouveront enfin, 10 ans jour pour jour après la mort de leurs parents.

- JKR s’est arrangée pour que Hermione ne regarde jamais dans le Miroir du Risèd, contrairement à Harry et Ron. Pourquoi ? Qu’y aurait-elle vu ? Cela aurait-il été trop révélateur ?
(C’est là le même genre d’indice qu’avec l’épouvantard : voir plus loin).

- Chapitre 13, le match de Quidditch.
“Come on Harry !” Hermione screamed, leaping on to her seat to watch as Harry sped straight at Snape – she didn’t even notice Malfoy and Ron rolling around under her seat…”
Hermione acclame Harry alors même que Ron est occupé à se battre… Il est clair que c’est Harry, et personne d’autre, qui a toute son attention dans cette scène !

- Chapitre 16 : Hermione ne veut pas laisser Harry descendre à travers la trappe : “You’ll be expelled !” (Tu vas être expulsé). Harry explique alors que si Voldemort revient, il n’y aura même plus d’école d’où être expulsés, et il finit par conclure : “Voldemort killed my parents, remember ?” (Voldemort a tué mes parents, ne l’oubliez pas ! )
A ces mots, Hermione change d’avis : “You’re right, Harry”, said Hermione in a small voice. (Tu as raison Harry…)
Evidemment : ce sont ses parents à elle aussi !

- Chapitre 16 : l’échiquier géant.
Harry, Ron et Hermione jouent une partie d’échecs et prennent la place de 3 pièces : Harry est un fou, Ron est un cavalier, Hermione est une tour.
- Le Fou : cette pièce d’échecs a généralement la tête fendue, allusion évidente à la cicatrice de Harry !
- Le Cavalier : L’ami fidèle... Le Cavalier symbolise assez bien les qualités chevaleresques de Ron (qui se sacrifie d’ailleurs au cours de la partie).
- La Tour (en anglais, “the Castle” : le Château) : qu’est-ce que cette pièce peut donc bien symboliser pour Hermione ?
Eh bien, c’est assez évident, n’est-ce pas ? La Tour (castle) représente la maison, la protection ! Hermione est la protection de Harry quand il est “home where his mother's blood dwells” (chez lui, là où demeure le sang de sa mère) !
(Voir la “Théorie de la Protection”, en annexe 1).

- Chapitre 16 : juste avant la rencontre entre Harry et Quirrell/Voldemort :
Hermione’s lips trembled and she suddenly dashed at Harry and threw her arms around him.
(Les lèvres d’Hermione tremblèrent. Elle se précipita soudain sur Harry et le serra dans ses bras).
Cela a dû être un moment où – craignant peut-être de le perdre – elle brûlait d’envie de lui dire la vérité !
Et elle ajoute ensuite :
friendship, and bravery, and - oh, Harry
(l’amitié, et le courage, et – oh, Harry)
Qu’était-elle donc sur le point de dire ? L’amitié, et le courage, et… quoi ? La famille peut-être ?

- Chapitre 17 :
“Hope you have – er – a good holiday,” said Hermione, looking uncertainly after Uncle Vernon, shocked that anyone could be so unpleasant.
J’espère que tu passeras de… de bonnes vacances, dit Hermione en jetant un regard à l’oncle Vernon, choquée que quelqu’un puisse se montrer aussi désagréable).
D’autant plus choquée s’il s’agit de son oncle à elle aussi !

1.2 Indices dans le tome 2

- Chapitre 4, la lettre d’Hermione :
I hope everything went all right and that Harry is OK and that you didn't do anything illegal to get him out, Ron, because that would get Harry into trouble, too. I've been really worried and if Harry is all right, will you please let me know at once…
(J’espère que tout s’est bien passé et que Harry est OK, et que tu n’as rien fait d’illégal pour aller le chercher, Ron, parce que Harry aurait des ennuis aussi. Je me suis fait beaucoup de souci, et si Harry va bien dis-le-moi tout de suite…)
A noter qu’elle cite 3 fois le nom de Harry, alors qu’elle ne mentionne Ron qu’une seule fois.
La façon dont elle écrit “because that would get Harry into trouble, too” (parce que Harry aurait des ennuis aussi) est également très significative. Apparemment, c’est la seule chose dont elle se soucie…
Que veut donc dire Hermione ? Sans doute quelque chose comme :
“Je ne peux pas t’empêcher de t’attirer des ennuis Ron, c’est ton problème. Mais n’attire pas d’ennuis à mon frère !”

- Chapitre 12, le matin de Noël. Hermione réveille Harry et Ron :
“Wake up,” she said loudly, pulling back the curtains at the window.
“Hermione – you’re not supposed to be in here,” said Ron, shielding his eyes against the light.
“Merry Christmas to you, too,” said Hermione, throwing him his present. “I’ve been up for nearly an hour, adding more lacewings to the Potion. It’s ready.”
Harry sat up, suddenly wide awake.
“Are you sure ?”
“Positive,” said Hermione, shifting Scabbers the rat so that she could sit down on the end of his four-poster…

Premier point : Hermione entre dans le dortoir des garçons… Même s’il n’y a là que Harry et Ron, c’est assez curieux. A moins que dans l’esprit d’Hermione, ce soit simplement “la chambre de mon frère”.
Second point : Harry est encore dans son lit (assis), et Hermione s’assied au bout de son lit.
De nouveau, c’est complètement normal si Hermione sait que Harry est son frère. Sinon, c’est quand même un peu curieux…

- Chapitre 14 : Hermione et Penelope viennent d’être pétrifiées…
Le professeur McGonagall va directement trouver Harry :
Potter, I think you’d better come with me…
(Potter, je pense que vous devriez venir avec moi).
Est-ce seulement parce qu’il est l’ami d’Hermione ? Mais dans ce cas, elle aurait demandé à Ron aussi de venir !
En fait, McGonagall ne semble pas s’inquiéter de Ron le moins du monde… Elle l’autorise finalement à les accompagner, mais après que Ron lui-même les ait rattrapés en courant :
Yes, perhaps you’d better come too, Weasley.
(Oui, peut-être vaut-il mieux que vous veniez aussi, Weasley).
Le “perhaps… too…” (peut-être… aussi) est très significatif !
Etrange, n’est-ce pas ?
Se pourrait-il que McGonagall soit une “H/Hr shipper” ? Hmmmm… ce serait vraiment très bizarre de sa part, s’agissant de deux enfants de sa classe !
Mais le comportement de McGonagall est parfaitement normal si elle sait que Hermione est en réalité la sœur de Harry.

- Un peu plus tard (chapitre 16), McGonagall est émue jusqu’aux larmes lorsque Harry (pas Ron, Harry ! ) lui demande la permission d’aller voir Hermione à l’infirmerie :
Yes, Potter, of course you may visit Miss Granger.
(Oui Potter. Bien sûr, vous pouvez aller voir Miss Granger).
Ensuite, Minerva doit se moucher !
Et toujours pas un mot pour Ron…
En plus, elle ferme les yeux sur un manquement à la sécurité ! C’est pour des raisons de sécurité que les visites à l’infirmerie ont été interdites. Tout cela ne ressemble guère à Minerva McGonagall, n’est-ce pas ? Il faut des circonstances vraiment exceptionnelles pour qu’elle agisse ainsi ! Par exemple… un lien fraternel secret !
Minerva a dû penser quelque chose du genre :
“Pauvre garçon… Il ne sait rien… Il ne sait rien, et pourtant, il doit le sentir quelque part. Et sa sœur lui manque…” (Arrivée à ce point, Minerva doit se moucher).

- L’insulte “Sang de Bourbe” ne semble guère avoir d’effet sur Hermione dans le livre.
OK, cela peut être parce qu’elle en ignore la signification. Toutefois, l’insulte n’a toujours pas beaucoup d’effet sur elle dans le tome 4 (Malefoy) ni dans le tome 5 (Malefoy et Kreattur). Et là, elle sait parfaitement ce que “Sang de Bourbe” veut dire.
Ce pourrait être parce qu’elle n’est pas vraiment fille de Moldus. Elle fait seulement semblant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:03

1.3 Indices dans le tome 3

- Chapitre 7 : le cours de Lupin sur les épouvantards. Tous les élèves affrontent l’épouvantard, sauf Harry et Hermione.
Nous savons pourquoi Lupin n’a pas laissé faire Harry. Il redoutait (à tord) que l’épouvantard prenne l’aspect de Lord Voldemort. Mais pourquoi donc Hermione n’a-t-elle pas affronté l’épouvantard ?
Eh bien… un épouvantard peut en révéler très long sur une personne. Par exemple, l’épouvantard de Lupin (la lune) trahit son secret.
Donc, on peut penser soit que Lupin ne voulait pas laisser tout le monde voir l’épouvantard d’Hermione (parce qu’il connaît la vérité, ou bien peut-être parce que Dumbledore lui avait dit “Miss Granger ne devra pas le faire en public” ) soit que Hermione elle-même ne voulait pas affronter l’épouvantard devant les autres (et est restée en retrait pendant le cours).
A ce propos, quand Hermione a finalement affronté un épouvantard lors de son examen (chapitre 16), personne n’a pu le voir à part elle… Elle a dit que c’était McGonagall lui disant qu’elle avait “tout raté” ( “failed everything” ). Est-ce que “tout” voulait dire ses examens ? Ce serait un peu ridicule… Ou bien s’agissait-il d’autre chose ?
Avec la Théorie de la Protection (voir Annexe 1) l’épouvantard d’Hermione était bien McGonagall lui disant qu’elle avait “failed everything” : Hermione a vu son frère mort, et une Minerva McGonagall furieuse, qui l’accusait de n’avoir pas été capable de le protéger.

- Chapitre 11 :
“I can hear my mum screaming and pleading with Voldemort. And if you’d heard your mum screaming like that, just about to be killed, you wouldn’t forget it in a hurry. And if you found out someone who was supposed to be a friend of hers betrayed her and sent Voldemort after her -”
“There’s nothing you can do !”, said Hermione, looking stricken.

(J’entends ma mère qui hurle et qui supplie Voldemort. Et si vous aviez entendu votre mère crier comme ça, quelques instants avant sa mort, vous ne l’oublieriez pas facilement. Et si vous découvriez que quelqu’un qui était censé être son ami l’avait trahie et livrée à Voldemort…
Tu n’y peux rien ! s’exclama Hermione, frappée par ces mots…)
Remarque : la version française du livre traduit “stricken” par “ébranlée”. Mais le mot anglais “stricken” veut plutôt dire “frappée”, “heurtée”. C’est un terme très fort.
Qu’est-ce qui a donc pu “frapper” Hermione dans ces paroles ?
La façon dont Harry a dit : “If YOU had heard, YOU wouldn’t… if YOU found out…”
Pourquoi Hermione est-elle “stricken” à ces mots ? Est-ce parce qu’elle a peur que Harry parte seul à la recherche de Sirius Black ? Bien sûr, elle a peur ; elle est peut-être “folle d’angoisse”, mais pourquoi “stricken” ?
Avec la Théorie du Lien Fraternel, tout s’explique : Lily est sa mère a elle aussi. La réaction d’Hermione devient tout à fait compréhensible : chaque “YOU” de Harry était pour elle comme une claque en pleine figure !

- Pourquoi JKR a-t-elle voulu que Hermione cache un secret important (le Retourneur de Temps) durant tout le tome 3 ? Etait-ce pour préparer les lecteurs à l’idée que, lorsqu’il le faut, Hermione est capable de garder un secret, même vis à vis de ses amis les plus proches ?
Alors… Hermione cache-t-elle un autre secret, beaucoup plus important encore ?

- Chapitre 17 (Chat, Rat et Chien) :
“Ron !” Hermione moaned.
She and Harry looked at each other, then followed at a sprint ; it was impossible to run full out under the Cloak ; they pulled it off and it streamed behind them like a banner as they hurtled after Ron...

(“Ron !” se lamenta Hermione.
Elle échangea un regard avec Harry, et ils s’élancèrent à sa suite en courant ; ne pouvant courir à toutes jambes sous la cape, ils l’enlevèrent, et la cape flotta derrière eux comme une bannière…)
Pourquoi JKR nous décrit-elle la cape “flottant comme une bannière” derrière Harry et Hermione ?
Une bannière… Un étendard de famille, peut-être ? Il s’agit de la cape de James ! C’est donc, en un sens, la bannière de la famille Potter.
Il est important de se rappeler que cette scène se déroule durant la “nuit des Maraudeurs”, cette nuit particulière ou les 4 Maraudeurs se retrouvent présents dans le domaine de Poudlard – en un sens symbolique seulement pour James.
Harry se demande :
Moony, Wormtail, Padfoot and Prongs… Had all four of them been out in the grounds tonight ?
(Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue… Est-ce que tous les quatre s’étaient trouvés dans le parc cette nuit ? )
James Potter est mort. Mais la bannière de James flottait derrière Harry et Hermione. Il était là symboliquement, à travers son fils… et sa fille !

- Un peu plus tard, lorsque Harry crée son Patronus-cerf, Cornedrue revient symboliquement sauver trois personnes : Harry, Hermione et Sirius.
En un sens, James Potter est “revenu” sauver son fils, sa fille et son meilleur ami.

- Chapitre 22 : Dans le train qui les ramène à Londres, à propos du Retourneur de Temps, Ron dit à Hermione :
I still can’t believe you didn’t tell us about it… We’re supposed to be your friends.
(Je n’arrive pas à croire que tu ne nous aies rien dit… Nous sommes censés être tes amis.)
Hermione lui répond :
“I promised I wouldn’t tell anyone.”
She looked around at Harry…
"Oh, cheer up Harry !” – said Hermione sadly.
(“J’avais promis de n’en parler à personne.”
Elle se tourna vers Harry…
“Oh, ne sois pas triste, Harry” – dit tristement Hermione.)
A noter que les mots friends et anyone sont en italique dans le livre, ce qui suggère l’idée que l’un des personnages présents – Harry – est pour Hermione plus qu’un ami.
Cela semble assez clair, n’est-ce pas ?
Hermione est en train de parler de l’importance de savoir garder un secret, et aussitôt, elle regarde Harry ! Bien sûr… Et elle est triste pour lui : si seulement elle pouvait tout lui dire, là, tout de suite ! Hélas non : elle ne peut pas. Harry est condamné à retourner chez les Dursleys.
Sinon pourquoi Hermione parlerait-elle “tristement” ? Elle cherche à remonter le moral à Harry… ce n’est pas vraiment le meilleur moyen.
Mais elle a une raison personnelle d’être triste.

1.4 Indices dans le tome 4

- Chapitre 13, en cours de Divination :
“I’ve got two Neptunes here,” said Harry after a while, frowning down at his piece of parchment, “that can’t be right, can it ?”
(J’ai deux Neptune, dit Harry au bout d’un moment, fronçant les yeux devant son morceau de parchemin. Ce n’est pas possible, n’est-ce pas ? )
Deux Neptune… Le point intéressant, c’est que Harry semble perplexe ! Au lieu de jeter son parchemin en marmonnant “stupide machin”, il le regarde comme si ces deux Neptune avaient une signification pour lui.
Ron fait aussitôt une plaisanterie à propos de la naissance de Harry, mais ce serait tout à fait le style de JKR de dissimuler un précieux indice en le cachant derrière une plaisanterie. Et ce que dit Ron - “a sure sign a midget in glasses is being born” – “le signe qu’un gringalet à lunettes est en train de naître” – renforce le sentiment qu’il est question ici de la naissance de Harry.
Voici comment on peut le comprendre : Harry se sentait fatigué après ses calculs planétaires compliqués à propos de l’instant de sa naissance, et son subconscient a influencé le résultat qu’il a trouvé.
Neptune est la planète associée au subconscient et à la mémoire cachée ( “hidden memory” ). Harry a un souvenir caché, enfoui dans son subconscient, d’une dualité : deux enfants… alors il trouve “deux Neptune”.
Il faut noter que la mémoire subconsciente de Harry est un thème important dans l’histoire : son souvenir d’un flash de lumière verte dans le tome 1, les Détraqueurs dans le tome 3... Alors, le fait que Neptune soit précisément la planète associée à la mémoire subconsciente n’est sans doute pas une coïncidence.
Cet indice pourrait même suggérer des jumeaux, mais avec ce que nous savons des anniversaires de Harry et Hermione, cela ne semble pas possible. Par conséquent, les deux Neptune symbolisent sans doute simplement les deux enfants Potter.

- Chapitre 23 : Krum apprend à prononcer le nom d’Hermione…
“Her-my-oh-nee”, she said, slowly and clearly.
“Herm-own-ninny”.
“Close enough”, she said, catching Harry’s eye and grinning.

(“Her-my-oh-nee”, dit-elle lentement et clairement.
“Herm-own-ninny”.
“Pas mal”, dit-elle en souriant, et en échangeant un regard avec Harry).
Peut-on vraiment dire que la prononciation de Krum était “pas mal” ? Et juste à cet instant, Hermione sourit en échangeant un regard avec Harry…
“Ninny” est une plaisanterie, mais cela pourrait signifier qu’elle est “her-my-own- ? ? ?” pour Harry.
De plus, “ninny” (en anglais, “gourde”, “cruche”…) pourrait être un clin d’œil de JKR, une allusion à ce que l’on appelle le “ninny sister syndrome” : dans la littérature enfantine, il s’agit de la tendance observée à ce que les filles soient souvent des personnages un peu cruches justement, un peu “ninny” par rapport aux garçons. C’est une plaisanterie dans le livre de JKR, puisque Hermione est précisément tout le contraire d’une “ninny sister”. Mais c’est aussi un indice dans la mesure où les mots “ninny” et “sister” (sœur) sont associés.
Dernier point : l’erreur de prononciation de Krum me paraît peu vraisemblable. Je ne crois pas qu’un étranger ayant des difficultés en anglais redoublerait ainsi la dernière syllabe du nom ( “nee” qui devient “ninny”. ) Je crois plutôt que JKR s’est servie de Krum pour nous donner son indice !

- Chapitre 24 : au pub des Trois Balais, Rita Skeeter tente d’obtenir une dernière interview de Harry.
Elle lui demande, à propos de Hagrid :
Would you call him a father substitute ?
(Est-ce que c’est un substitut du père, pour toi ? )
La réaction d’Hermione est immédiate et d’une violence extrême ; elle se lève
“very abruptly, her Butterbeer clutched in her hand as though it was a grenade.”
(Elle se leva d’un bond, sa Bièraubeurre serrée dans sa main comme une grenade).
Pourquoi une telle violence ? Pourquoi aussi soudainement ? Après tout, ce n’était pas pire que ce que Rita venait de dire avant. En fait, comparé à ce que Rita dit ou écrit d’habitude, ce n’était rien de bien méchant. Et ce n’était pas entièrement faux non plus…
A l’évidence, ce sont les mots “a father substitute” qui ont déclenché la réaction d’Hermione.
Rien d’étonnant à cela, si “mum and dad” ne sont pas ses parents véritables.
Je pense qu’Hermione a pris peur lorsque Rita a employé cette expression : “a father substitute”. Elle a eu peur que ce soit une allusion. Peur que Rita ait réussi à découvrir quelque chose sur elle. C’est à ce moment là qu’elle a commencé sa “croisade anti-Rita”. Après cela, Hermione s’est acharnée à découvrir comment Rita s’y prenait pour espionner les gens.
Et notez bien qu’après l’article de Rita “Harry Potter’s Secret Heartache” (la Blessure Secrète de Harry Potter, chapitre 27), Hermione paraît extrêmement soulagée :
If that’s the best Rita can do, she’s losing her touch…
(Si c’est tout ce que Rita est capable de faire, elle est en baisse…)
Bien sûr : seule Hermione – et les quelques personnes qui connaissent la vérité – pouvaient comprendre à quel point cet article était ridicule ! Il montrait, en tout cas, que Rita était très loin de la vérité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:07

1.5 Indices dans le tome 5

- Chapitre 4 :
Hermione had thrown herself on to him in a hug that nearly knocked him flat…
“Let him breathe, Hermione”, said Ron…
(Hermione s’était jetée sur lui et le serrait dans une étreinte qui faillit l’aplatir…
“Laisse-le respirer, Hermione” dit Ron…)
Il est à noter qu’avant que Ron lui dise de laisser Harry respirer, Hermione prononce tout un discours “j’ai tout vérifié, ils ne peuvent pas t’expulser, c’est un scandale…” tout en continuant à étreindre Harry.

- Chapitre 9 : l’arrivée des badges de Préfets.
Première partie : She spotted the badge in Harry’s hand and let out a shriek.
“I knew it !” she said excitedly, brandishing her letter. “Me too, Harry, me too !”
“No,” said Harry quickly…
(Elle vit l’insigne dans la main de Harry et poussa un cri perçant.
“Je le savais” s’exclama-t-elle très excitée en brandissant sa lettre. “Moi aussi, Harry, moi aussi !”
“Non” dit vivement Harry…)
Deuxième partie : un peu plus tard, Ron montre son badge à sa mère.
Mrs Weasley let out a shriek just like Hermione’s.
“I don’t believe it ! I don’t believe it ! Oh, Ron, how wonderful ! A prefect ! That’s everyone in the family !”
“What are Fred and I, next-door neighbours ?” said George indignantly…

(Mrs Weasley poussa un cri exactement comme celui d’Hermione.
“Je n’arrive pas à y croire ! Je n’arrive pas à y croire ! Oh, Ron, c’est merveilleux ! Préfet ! Tout le monde l’aura été dans la famille !” )
Pourquoi donc JKR insiste-t-elle sur la similitude entre Hermione et Molly Weasley dans ces deux scènes ?
“A shriek just like Hermione’s” (Un cri exactement comme celui d’Hermione).
Mais parce qu’elles ont réagi pour exactement la même raison ! La fierté familiale !
“Moi aussi, Harry, moi aussi” = “tout le monde dans la famille” !

- Chapitre 12 : McGonagall vient d’expliquer à Harry qu’il doit se montrer prudent avec Dolores Ombrage. Et elle ajoute :
“Well, I’m glad you listen to Hermione Granger at any rate,” she said, pointing him out of her office.
(Au moins, je suis heureuse que vous écoutiez Hermione Granger, dit-elle en lui faisant signe de sortir).
Cette phrase est particulièrement mise en valeur, car le chapitre 12 se termine sur ces mots.
Etrange, n’est-ce pas ? Comment McGonagall peut-elle savoir ce que Hermione avait dit à Harry ? Elle n’était pas à proximité lorsque Hermione avait expliqué à Harry et Ron la signification du discours d’Ombrage.
Ceci renforce l’idée que, d’une certaine manière, Hermione a un rôle dans la protection de Harry, et qu’elle rend compte à McGonagall.

- Chapitre 19. McGonagall est en train de punir Harry et George :
“Now, you two had better listen closely. I do not care what provocation Malfoy offered you, I do not care if he insulted every family member you possess, your behaviour was disgusting…”
(Peu m’importe ce que Malefoy a dit pour vous provoquer. Peu m’importe qu’il ait insulté chaque membre de votre famille, votre comportement a été détestable…)
“Every family member you possess” ! (Chaque membre de votre famille, chaque parent que vous avez…)
Voilà une expression bien étrange pour s’adresser à Harry Potter qui, comme chacun sait, n’a pas de véritable famille en dehors des Dursleys.
Mais… attendez une minute ! Quel est donc le personnage que Drago Malefoy a le plus souvent insulté dans l’histoire ? Quel est le personnage qu’il traite de “Sang de Bourbe” dès qu’il en a l’occasion ?
C’est Hermione !
McGonagall était si furieuse dans cette scène que, sans s’en apercevoir, elle a laissé échapper quelque chose !

- Chapitre 23, Harry est en proie à ses sombres pensées. Il se cache, seul dans la pièce de Buck, et désespère.
Hermione arrive à ce moment là. Elle était censée aller au ski avec “mum and dad” pour les vacances de Noël, mais elle vient Square Grimmaurd à la place.
Juste au moment où Harry a vraiment besoin d’elle !
C’est elle qui parvient à le sortir de sa solitude. Est-ce que JKR n’aurait pas pu donner ce rôle à Sirius ? Ou à Mrs Weasley ? Ou Ron ? Ou Ginny ? Quelqu’un qui était déjà sur place ? Pourquoi fallait-il que ce soit Hermione ?
A présent, voici le détail qui rend tout cela très curieux : Hermione est allée directement à la porte de la pièce où se cachait Harry (il y avait encore de la neige dans ses cheveux). Mais justement, Harry se cachait ! Ni Sirius ni les Weasleys ne pouvaient savoir exactement où il était ! Il s’était “réfugié plus haut dans les étages” quand Mrs Weasley l’avait appelé un peu plus tôt.
Alors, comment Hermione a-t-elle fait pour aller tout droit à la bonne porte ?
Explication : Dumbledore devait le lui avoir dit. Ce doit être lui qui a envoyé Hermione au Square Grimmaurd, afin d’aider Harry : “Votre frère a besoin de vous maintenant Miss Granger. Je suis sincèrement désolé pour vos vacances de ski”.
(Dumbledore pouvait savoir exactement où était Harry, grâce à Phineas Nigellus).

- Pourquoi est-ce que Hermione harcèle Harry à ce point là pour ses leçons d’Occlumancie ? Peut-être parce qu’elle se dit :
“S’il te plait, Harry ! Si tu parvenais à fermer ton esprit à Voldemort… alors peut-être, peut-être que j’aurais enfin le droit de tout te dire !”
(Voir plus loin : la raison pour laquelle on cache la vérité à Harry est sa connexion mentale avec Voldemort).

- Chapitre 25, Hagrid parle à Harry de leur similitude :
“In the same boat, yeh an’ me, aren’ we, ‘Arry ?”
“Er –“ said Harry.
“Yeah… I’ve said it before… both outsiders, like”, said Hagrid, nodding wisely. “An’ both orphans. Yeah… both orphans”…
“Family,” said Hagrid gloomily.
“Whatever yeh say, blood’s important…”
(On est dans le même bateau, toi et moi, pas vrai Harry ?
Heu – dit Harry.
Oui, je l’ai déjà dit… tous deux marginaux… et orphelins tous les deux, oui, orphelins tous les deux…
La famille, dit Hagrid d’un air sombre. On peut dire ce qu’on veut, le sang, c’est important.)
Au chapitre 30, nous comprenons enfin de quoi parlait Hagrid : son frère Graup.
Mais alors, “In the same boat, yeh an’ me, aren’ we, ‘Arry ?” (dans le même bateau toi et moi) doit être un indice : à la fin, Harry lui aussi trouvera son frère ou sa sœur cachée.
Dans le tome 5, il a perdu l’être qui se rapprochait le plus pour lui d’un parent. Trouver un parent véritable viendra en quelque sorte compenser cette perte.
Il faut noter que toute l’histoire de Graup se déroule entre Hagrid, Harry et Hermione. Ron n’y prend aucune part. Normal : il est question de familles séparées…

- Plus tard (chapitre 30), Hagrid dit à Harry et Hermione (en parlant de Graup) :
“Hermione, I couldn’ leave him,” said Hagrid, tears now trickling down his bruised face into his beard. “See - he’s my brother !”
Hermione simply stared at him, her mouth open.
“Hagrid, when you say “brother”,” said Harry slowly, “do you mean - ?”
“Well - half-brother,” amended Hagrid.
(Hermione, je ne pouvais pas l’abandonner… tu comprends, c’est mon frère !
Hermione le regarda bouche bée.
Hagrid, quand vous dites “mon frère”, ça veut dire… demanda lentement Harry.
Enfin, bon… mon demi-frère, rectifia Hagrid…)
Ce qui est étonnant, dans cette scène, c’est que Harry est encore capable de raisonner – impossible que Graup soit le fils du père de Hagrid – alors qu’Hermione est trop abasourdie pour parler. C’est assez inhabituel : en général, c’est plutôt Hermione qui est à l’aise avec la logique et qui garde la tête froide.
Mais là, elle n’arrive même plus à parler. Evidemment ! Un frère secret… ça signifie tant de choses pour elle !

- Chapitre 25, Hermione et Rita Skeeter :
“It’s none of your business if Harry’s been with a hundred girls,” Hermione told Rita coolly.
(Ce n’est pas votre affaire si Harry est sorti avec une centaine de filles).
(Le mot your est en italique dans le livre).
Apparemment, Hermione considère que c’est l’affaire de Harry… mais aussi la sienne ! Harry ne dit pas un mot, c’est elle qui parle à sa place !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:10

- Chapitre 26. L’attitude d’Hermione par rapport à la romance Harry/Cho est assez intéressante :
“You should have said it was really annoying…
And it might have been a good idea to mention how ugly you think I am too,” Hermione added as an afterthought.
“But I don’t think you’re ugly,” said Harry, bemused.
(Tu aurais dû lui dire que c’était vraiment assommant…
Et tu aurais pu ajouter que tu me trouvais très laide, ajouta-t-elle après un instant de réflexion.
Mais je ne te trouve pas laide du tout, répondit Harry, déconcerté.)
Harry venait juste de lui raconter la scène de jalousie de Cho.
1- Si Hermione était une amie pour Harry, juste une amie – même très proche – alors apprendre que Cho s’était montrée jalouse d’elle aurait dû être au moins légèrement embarrassant.
2- Dans l’hypothèse où Hermione aurait secrètement de tendres sentiments pour Harry, cette scène aurait dû être très embarrassante…
3- Mais la réaction d’Hermione – tout à fait à l’aise, juste désolée, elle a donné des conseils à Harry – était exactement la réaction d’une sœur.

- Chapitre 27 : le Patronus d’Hermione est une loutre. Dans la version anglaise du livre “an otter”.
Patronus otter… P/otter…
Au chapitre 9 du livre, Lucius Malefoy avait appelé Harry “Patronus Potter”…

- Chapitre 31 (BUSE) :
“I mistranslated ehwaz,” said Hermione furiously. “It means partnership, not defence ; I mixed it up with eihwaz.”
(J’ai mal traduit ehwaz, dit Hermione avec colère. Ca veut dire “association”, pas “défense”. J’ai confondu avec eihwaz).
Voici la signification de ces runes :
1- “Ehwaz” : symbole ressemblant à un “M”.
Dualité, association, harmonie, cheval (ou une paire de chevaux). Une association ou un mariage idéal…
Ehwaz est la rune associée aux dieux, aux héros ou aux chevaux jumeaux.
C'est la rune associée aux divinités nordiques Frey et Freyja (frère et soeur jumeaux).
Un commentaire intéressant : “it also represents partnership, trust, loyalty, and faithfulness, such as that between horse and rider, brother and sister, two halves of the whole”.
(Cette rune représente l’association, la confiance, la loyauté, par exemple entre le cheval et le cavalier, le frère et la sœur, deux moitiés d'un même tout).
2- “Eihwaz” : Symbole ressemblant vaguement à un éclair.
L’if (l'arbre), la force, l’endurance, la défense, la protection.
Un commentaire intéressant : “It contains the mystery of life and death. It is a life giving force which has its roots in the underworld and death.”
(Cette rune contient le mystère de la vie et de la mort. C'est une force de vie qui plonge ses racines dans le monde souterrain et la mort).
Cet indice soutient très fortement la Théorie de la Protection : Hermione, tout comme Pétunia, a un rôle à jouer dans la protection de Harry (nous savons que Harry est protégé par le sang de Lily).
Analyse de cet indice :
Hermione doit traduire ehwaz, qui peut signifier “partnership” (par exemple entre frère et soeur) et “héros jumeaux”… donc, à l’évidence, elle pense à son frère Harry, et elle confond ehwaz avec eihwaz. Pourquoi ? Parce que la forme de la rune eihwaz ressemble un peu à la cicatrice de Harry, parce que cette rune représente la protection (c’est la tâche d’Hermione de protéger Harry) et l’if (la baguette qui a fait à Harry sa cicatrice est en bois d’if).
En résumé :
Ehwaz : association, dualité entre frère et soeur.
Eihwaz : “a life giving force which has its roots in the underworld and death”. La protection dont Hermione est dépositaire a, en effet, ses racines dans la mort (le sacrifice de Lily).

Songez-y… Cet indice est particulièrement frappant. Hermione confond ehwaz et eihwaz. Ehwaz est la dualité, l’association, comme entre un frère et une soeur. Eihwaz est la défense, la protection. Demandez-vous : qu’est-ce qui fait la protection de Harry dans l’histoire ? Dumbledore a répondu à cette question dans le tome 5 : c’est le lien du sang.
Tout correspond : le lien du sang, un “partnership”, une dualité (ehwaz) est bien la protection de Harry (eihwaz). Tout ceci concerne Hermione (c’est elle qui confond les runes), ce qui implique qu’elle et Harry doivent être unis par “le lien du sang”.

- Chapitre 35 : Hermione empêche Harry d’attaquer le Mangemort à tête de bébé.
“You can’t hurt a baby !”
(Tu ne peux pas faire de mal à un bébé).
Quelle peut bien être la signification de cette scène ?
Cela nous rappelle le début de l’histoire, quand Voldemort a voulu attaquer (tuer même) Harry bébé : il a échoué, parce que le sacrifice de Lily protégeait Harry.
Cette protection joue un rôle essentiel dans l’histoire. Elle est toujours active, à travers “l’ancienne magie” de Dumbledore. (Voir annexe 1 : la Théorie de la Protection ).
Si Harry avait “fait du mal à un bébé”, que se serait-il passé ? Cela aurait-il remis en cause sa protection ? Peut-être, en un sens magique et mystérieux, n’aurait-il plus été digne du sacrifice de sa mère, et aurait-il ainsi perdu sa protection…
Naturellement (si cette idée est correcte), le fait que ce soit Hermione qui ait empêché Harry de “faire du mal à un bébé” implique qu’elle en sait très long sur le sacrifice de Lily et la protection de Harry. Cela s’adapte parfaitement avec la Théorie du Lien Fraternel.

- Chapitre 37, Dumbledore dit à Harry :
“I guessed, fifteen years ago,” said Dumbledore, “when I saw the scar on your forehead, what it might mean. I guessed that it might be the sign of a connection forged between you and Voldemort.”
(Il y a quinze ans, en voyant la cicatrice sur ton front, j’ai deviné ce que cela pouvait signifier. J’ai deviné que c’était peut-être là le signe d’un lien forgé entre toi et Voldemort).
Bien. Nous savons tous que Dumbledore est très intelligent... Mais la question est : pourquoi JKR a-t-elle voulu qu’il devine la signification de la cicatrice aussi tôt que cela ? Le plus naturel aurait été que Dumbledore devine l’existence d’une connexion durant la quatrième année de Harry à Poudlard (au moment des premiers rêves de Harry). Pourquoi faire deviner Dumbledore lorsque Harry était bébé ? Quelle influence cela a-t-il eu sur le déroulement de l’intrigue ?
Facile : c’est la raison pour laquelle la vérité sur Hermione a été cachée à Harry ! (Voir plus loin : Harry doit ignorer la vérité à cause de sa connexion mentale avec Voldemort).
Si Dumbledore n’avait pas deviné l’existence de ce lien entre Harry et Voldemort avant le tome 4, alors il aurait probablement révélé le secret à Hermione et aussi à Harry. Il n’y aurait donc pas eu de “grand secret” pour Harry… ni pour les lecteurs.
Dans le tome 4, Dumbledore aurait réalisé – mais trop tard – que le fait de tout dire à Harry était une erreur catastrophique.
Pour que l’intrigue fonctionne, il était nécessaire que Dumbledore comprenne très tôt l’existence de la connexion.

- Dans l’ensemble, Hermione passe vraiment très peu de temps avec ses “parents”. D’abord, elle passe l’essentiel du mois de juillet à nettoyer la maison de Sirius avec Ron et les Weasleys. Si elle a vu “mum and dad”cet été là, c’est au mieux durant une semaine. Ensuite, elle ne rentre pas pour Noël. Elle annule ses vacances au ski avec ses parents. Elle dit “ils comprendront”. Vraiment ? Pourquoi ? Peut-être parce qu’ils savent parfaitement qu’ils ne sont pas ses parents biologiques… et que le frère d’Hermione est à l’école avec elle.
Et quand elle les retrouve enfin après tout ce temps (chapitre 38 ), elle les embrasse vite fait, et :
Hermione disengaged herself gently from her mother to join the group.
(Hermione se dégagea doucement des bras de sa mère pour se joindre au groupe).
Il s’agit du groupe qui va parler aux Dursleys, pour s’assurer que Harry sera bien traité cet été. Et Hermione est la seule non-adulte qui se joigne au groupe : Ron, lui, ne le fait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:12

1.6 Indices dans le film 1

- Trevor de nouveau (voir plus haut l’indice du livre 1, qui suggère qu’Hermione a pris Trevor). Entre le livre et le film, l’endroit où Neville retrouve son crapaud a changé. Dans le film, c’est dans le château, durant le discours de McGonagall… et pile devant Hermione !

- Le trio est en train de monter les escaliers, et Ron dit à Harry :
It’s spooky : she knows more about you than you do.
(Ca me donne la chair de poule : elle en sait plus que toi sur ton compte).
Harry répond :
Who doesn’t ?
(Comme tout le monde).
Eh bien… si Ron, qui est issu d’une vieille famille de sorciers, trouve que le savoir d’Hermione lui “donne la chair de poule”, cela veut dire qu’elle en sait nettement plus que “tout le monde” sur Harry. Pour une fille qui est censée n’avoir appris l’existence du monde de la magie que quelques semaines auparavant, ce n’est vraiment pas mal du tout ! Mais si Harry est son frère, et si elle le sait, c’est parfaitement normal.

1.7 Indices dans le film 2

- La scène d’embrassade à la fin. Hermione embrasse Harry (mais pas Ron) sans la moindre gêne.

1.8 Indices dans le film 3

- Nous voyons toujours plus d’interaction physique entre Harry et Hermione, et toujours sans la moindre trace d’embarras. Ron paraît très gêné quand Hermione agrippe son poignet. Par contre, Harry et Hermione se tiennent la main pendant un long moment, il la prend dans ses bras pour la protéger du loup-garou, il va jusqu’à prendre sa baguette dans sa poche… le tout sans aucune gêne.
Ils ont dans l’ensemble une attitude très protectrice l’un vis à vis de l’autre : dans la Cabane Hurlante, elle se place devant lui : “If you want to kill Harry, you will have to kill us too”. (Si vous voulez tuer Harry, vous devrez nous tuer aussi). Face au loup-garou, il la prend dans ses bras pour la protéger.

- JKR a dit de Cuaron qu’il avait “inadvertently foreshadowed events that will happen in books six and seven” (involontairement laissé entrevoir des choses qui arriveront dans les livres 6 et 7).
I really got goose bumps when I saw a couple of those things, and I thought, people are going to look back on the film and think that those were put in deliberately as clues.
(J’en ai eu la chair de poule en voyant certaines scènes, et j’ai pensé que plus tard, en revoyant le film, les gens allaient penser que c’étaient des indices mis là volontairement).
Il pourrait bien s’agir des interactions entre Harry et Hermione (voir ci-dessus).
Mais aussi du parallèle assez remarquable entre James et Lily d’une part et Harry et Hermione d’autre part. Les parents et les enfants…
Remus et Sirius tracent tous les deux ce parallèle subtil – même si ce n’est pas dit explicitement. Harry ressemble beaucoup à James ; Hermione ressemble beaucoup à Lily :
1- Sur le pont, Lupin dit à Harry qu’il ressemble beaucoup à son père, et que sa mère était une sorcière puissante mais aussi une personne d’une grande bonté : “Not only was she a singularly gifted witch, but she was also an uncommonly kind woman. She had the ability to see the beauty in others, and perhaps most especially of all, when that person couldn't see it in themselves.”
(Elle savait voir la beauté chez les autres, et peut-être tout particulièrement chez ceux qui ne savaient plus la voir en eux-mêmes).
Eh bien, Hermione ressemble beaucoup à Lily, n’est-ce pas ? Elle est une sorcière “singulièrement douée”, aucun doute là dessus, et dans le tome 4, c’est elle qui va réconforter Hagrid lorsque ce dernier n’est plus capable de voir “la beauté en lui-même” :
“Did you by any chance hear what Miss Granger was shouting, Hagrid ?”
(Auriez-vous par hasard entendu ce que criait Miss Granger, Hagrid ? )
2- A la fin, Sirius répète que Harry ressemble beaucoup à James. Puis il dit à Hermione : “You really are the cleverest witch of your generation”. (Tu es vraiment la plus brillante sorcière de ta génération).
Pourquoi cette phrase ? Est-ce que Hermione lui rappelle vaguement Lily ? En tout cas, cela renforce certainement le parallèle.

1.9 Indices dans les interviews de J.K. Rowling

- Au cours d’un chat (AOL, 04/2000) quelqu’un a posé à JKR une question sur une future romance Harry-Hermione. Elle a répondu :
…as for Harry and Hermione, d’you really think they’re suited ?
(…pour ce qui est de Harry et Hermione, vous croyez vraiment qu’ils sont faits l’un pour l’autre ? )
Oh, oh ! Est-ce que JKR n’aurait pas laissé échappé quelque chose d’important ici ? Que voulait-elle dire ?
1- La plupart des shippers R/Hr diront simplement qu’ils ne sont pas “suited”. Mais pourquoi ? Après tout, ils s’entendent particulièrement bien… Et si c’était aussi simple, pourquoi JKR aurait-elle ainsi tout dit ?
2- Pour les shippers H/Hr, la réponse de JKR était ambiguë et on ne peut rien conclure… C’était peut-être une plaisanterie…. “Yes they are suited !” Mais, sans être un mensonge, ce serait vraiment très trompeur…
3- La Théorie du Lien Fraternel s’adapte à merveille ici ! Je crois que la réponse de JKR voulait dire :
“…as for Harry and Hermione, d’you really think they’re suited ? Wait till you know who they really are !”
(…vous croyez vraiment qu’ils sont faits l’un pour l’autre ? Attendez un peu de savoir qui ils sont vraiment ! )
La réponse n’est absolument pas trompeuse. Mais en même temps, JKR ne révèle pas l’information essentielle, tout en nous donnant un indice. Génial !

- Une autre petite phrase de J.K. Rowling :
JKR: *looking through questions* No, don’t like that one. Oh, I like this one… do Harry and Hermione have a date? *laughter* No. They are – they’re very platonic friends. But I won’t answer for anyone else, nudge, nudge, wink, wink.
(JKR : *Cherchant parmi les questions* Non, je n’aime pas celle là… Oh oui, j’aime bien celle là… Harry et Hermione vont-ils sortir ensemble ? *rire* Non. Ils sont – ils sont des amis très platoniques….)
De nouveau, la Théorie du Lien Fraternel colle parfaitement.
Et notez bien qu’elle a choisi cette question parmi toute une liste. Tout ceci suggère qu’il y a anguille sous roche. Il doit y avoir quelque chose. Quelque chose qu’elle ne nous dit pas et qu’elle prend plaisir à nous cacher (d’où son rire).
Accessoirement, on notera que la Théorie des Interruptions (voir plus haut) semble bien marcher sur JKR elle-même :
No. They are – they’re very platonic friends.
Dernier point, pourquoi JKR a-t-elle dit “very platonic friends” ? Pourquoi une telle insistance ? “Platonic friends” aurait largement suffit si c’était seulement cela que JKR voulait dire. Pourquoi “very” ? Est-ce parce que JKR tenait à écarter complètement toute idée de relation non-platonique entre Harry et Hermione ? Autrement dit, à écarter totalement l’idée (qui n’aurait pas sa place dans l’histoire) d’un inceste ?

- Encore une citation :
She is the most brilliant of the three and they need her. Harry needs her badly.
(Elle est la plus brillante du trio, et ils ont besoin d’elle. Harry a terriblement besoin d’elle.)
Voyons un peu… De quoi ou de qui Harry a-t-il “terriblement” besoin ?
Quel est son besoin le plus profond ? Le désir le plus fort qui soit dans son cœur ?
Vous vous rappelez le Miroir du Risèd ?
C’est… la famille !
Alors, bien sûr, il a terriblement besoin d’Hermione !

- JKR a révélé qu’elle avait trouvé le nom “Hermione” dans Shakespeare.
La Hermione de la pièce “A Winter’s Tale” s’est cachée durant 16 années. Si la vérité sur la sœur de Harry est révélée avant la fin de l’histoire, c’est à peu près la durée durant laquelle elle se sera “cachée”.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:16

- Au cours de l’émission télévisée “Harry and Me” à la BBC, JKR a montré divers objets à la caméra. Parmi ces objets, une liste des élèves de l’année de Harry. Vous pouvez voir les images ici :
http://www.fictionalley.org/harryandme
http://www.crusaders.no/~afhp/notebook/
Il apparaît que JKR a changé le nom d’Hermione : à l’origine, elle l’avait nommée “Hermione Puckle”. Elle s’est décidée ensuite pour “Granger” (dans la liste, le nom “Puckle” a été barré et remplacé par “Granger” ).
Par conséquent :
1 - Harry et Hermione sont ensemble dans cette liste alphabétique, comme tous les autres frères et sœurs (on voit les sœurs Patil sur la liste).
2 – Quand JKR a créé Hermione, elle lui a donné pour initiales “H.P.”
Elle a changé le nom ensuite, peut-être parce que ces initiales auraient été un peu trop évidentes…
Et cet indice est devenu encore plus frappant (beaucoup plus ! ) depuis que JKR a révélé (en mars 2004) que le second prénom d’Hermione est “Jane”.
H.J.P. ! Harry James Potter… Hermione Jane Puckle. Simple coïncidence ? Franchement, vous croyez à ce genre de coïncidence ?

- Au cours d’une interview en octobre 2000, JKR a dit :
Q. Why not then a heroine? Why isn't this Helene Potter?
JKR. Very good question. I was-- this is weird-- I was writing the books for six months, before I stopped and thought: Well, he's a boy. How did that happen? Why is he a boy? Why isn't it Harriet? And number one, it was too late. Harry was too real by then for me to try to put him in a dress. That wasn't going to work. And then there was Hermione-- and Hermione is an indispensable part of the books and how the adventures happen. And she so much me that I felt no guilt about keeping the hero who had walked into my head. You know, it was uncontrived. It wasn't conscious. That's how he happened. So I kept him that way.

(Q. Mais pourquoi pas une héroïne. Pourquoi n’est-ce pas l’histoire de Hélène Potter ?
JKR. Excellente question. J’écrivais déjà l’histoire depuis six mois quand je me suis arrêtée, et je me suis dit : bon, eh bien c’est un garçon. Comment cela est-il arrivé ? Pourquoi est-il un garçon ? Pourquoi n’est-ce pas Harriet ? D’abord, il était trop tard. Harry était devenu trop réel dans ma tête pour que j’essaye de lui mettre une robe. Ca n’aurait pas marché. Et ensuite, il y avait Hermione – et Hermione est un élément indispensable de l’histoire, de la façon dont toute l’histoire est construite. Je n’ai donc eu aucun remords à conserver le héro tel qu’il était apparu dans ma tête. Voilà. Je l’ai gardé ainsi.)
Bien, ainsi JKR a dit que Hermione est “an indispensable part of how the adventures happen”… Comme c’est intéressant ! Il semblerait donc que, de l’aveu même de JKR, elle est comme une héroïne, pratiquement à égalité avec Harry. Que son rôle dans le scénario d’ensemble est pratiquement aussi important que celui de Harry.
Il est à noter qu’à un autre moment dans cette même interview, JKR appelle Ron “Harry’s other best friend” (l’autre meilleur ami de Harry). L’autre meilleur ami…

- Interview de J.K. Rowling avec Katie Couric, le 20 juin 2003 :
Couric: Any snogging with Hermione?
Rowling: Hermione and Harry?! Do you think so?
Couric: No I’m kidding.
Rowling: Ron and Hermione, I would say, have more tension there...

(Couric : Il va échanger quelques baisers avec Hermione ?
Rowling : Hermione et Harry ?! Vous croyez vraiment ?
Couric : Je plaisante…
Rowling : Ron et Hermione… Je dirais qu’il y a plus de “tension” de ce côté là…)
Encore une interview qui vient appuyer la Théorie du Lien Fraternel !
Regardez sur cette vidéo l’expression de JKR lorsqu’elle dit “Hermione and Harry?! Do you think so?” :
http://www.sugarquill.net/goodshiprh/goodshipclip.mov
Regardez ses yeux à cet instant précis – le regard qu’elle lance à Couric, cette expression soudaine d’intérêt dans ses yeux lorsqu’elle dit “Hermione and Harry?! Do you think so?”
Il semble qu’elle réprime un sourire… Ensuite, lorsqu’elle dit “Ron and Hermione...”, son expression est redevenue neutre.

- Voici ce que JKR a dit le 19 juin 2003 (peu avant la sortie du tome 5) :
JP: So there will be some pairing up will there in this book?
JKR: Well in the fullness of time.
JP: Unlikely pairings? Not Hermione and Draco Malfoy or anything like that?
JKR: I don’t really want to say as it will ruin all the fan sites. They have such fun with their theories … and it is fun, it is fun. And some of them even get quite close. No-one has ever - I have gone and looked at some of it and no-one’s ever … There is one thing that if anyone guessed I would be really annoyed as it is kind of the heart of it all. And it kind of explains everything and no-one’s quite got there but a couple of people have skirted it. So you know, I would be pretty miffed after thirteen or fourteen years of writing the books if someone just came along and said I think this will happen in book seven. Because it is too late, I couldn’t divert now, everything has been building up to it, and I’ve laid all my clues.

(JP : Alors, des couples vont-ils se former dans ce livre ?
JKR : Eh bien… avec le temps.
JP : Des couples improbables ? Pas Hermione et Drago Malefoy ou quoi que ce soit de ce genre ?
JKR : Je n’ai pas vraiment envie de répondre, car cela ruinerait tous les sites de fans. Ils s’amusent tellement avec leurs théories, et c’est vrai que c’est amusant. Et quelques uns s’approchent même de la vérité. Personne n’a jamais – j’ai été y jeter un coup d’œil et personne n’a… Il y a une chose – si quelqu’un la devinait, ça m’ennuierait vraiment, parce que c’est le cœur de toute l’intrigue. Et d’une certaine manière, ça explique tout dans l’histoire. Et personne n’a vraiment trouvé, mais deux ou trois personnes l’ont déjà frôlé. Alors quand même, ça m’ennuierait si après 13 ou 14 ans passés à écrire les livres, quelqu’un arrivait et lançait “je pense que ceci va arriver dans le tome 7”. Parce qu’il est trop tard, je ne peux plus changer de direction. Tout dans l’histoire converge vers cela, et j’ai donné trop d’indices…)
Bien, alors nous savons maintenant qu’il y a un “Grand Secret” dans l’histoire ! “The heart of it all”, le “coeur de tout” ! Et d’une manière ou d’une autre, cela doit avoir un rapport avec les relations entre personnages (la question posée portait sur le “shipping”).
La Théorie du Lien Fraternel conviendrait parfaitement : elle affecte directement le “shipping” (puisqu’elle rend impossible l’un des ships les plus populaires), et peut certainement constituer “le coeur de tout”, le secret qui “explique tout dans l’histoire” (en particulier si Hermione est la clef de la protection de Harry – voir plus loin, la Théorie de la Protection – ou bien si elle est d’une manière ou d’une autre impliquée dans le Prophétie). Et bien des indices tendent à démontrer cette théorie.

- Chat du 4 mars 2004 :
Jami: Is Harry related to Godric Gryffindor?
JK Rowling replies : People are always wondering who Harry might be related to. Maybe he is. Wink
(Est-ce que Harry est un descendant de Godric Gryffondor ?
JKR : Les gens se demandent toujours avec qui Harry pourrait bien être parent. Peut-être… )
JKR aurait pu simplement répondre : oui / non / peut-être / vous verrez bien / qu’est-ce qui vous fait croire ça / vous croyez vraiment que je vais vous le dire...
Mais en fait, elle élargit la question posée :
“People are always wondering who Harry might be related to.”
“Maybe he is...” (Peut-être…) Peut-être qu’il est parent avec… quelqu’un d’autre.
Un peu comme si la question sur Harry et Godric Gryffondor avait évoqué autre chose dans son esprit. Un autre lien du sang…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:18

2. LE SITE DE J.K. ROWLING :

http://www.jkrowling.com
Bien des choses sur le site web de JKR sont d’un grand intérêt pour la Théorie du Lien Fraternel.

- JKR confirme qu’elle avait à l’origine nommé Hermione “Puckle” (voir plus haut). Il n’y a plus aucun doute là dessus : JKR a créé Hermione Puckle, et a changé son nom en “Granger” par la suite.
Par conséquent, Harry James Potter et Hermione Jane Puckle avaient à l’origine exactement les mêmes initiales : H.J.P.

- Dans la toute première version du tome 1, chapitre 1, il existait une connexion entre les Potters et les Grangers, puisque les Potters vivaient non loin de chez les Grangers (JKR les a ensuite déplacés à Godric's Hollow) :
The very, very earliest drafts of the first chapter of 'Philosopher's Stone' have the Potters living on a remote island, Hermione's family living on the mainland, her father spotting something that resembles an explosion out at sea and sailing out in a storm to find their bodies in the ruins of their house. I can't remember now why I thought this was a good idea, but I clearly recognised that it wasn't fairly early on, because the Potters were re-located to Godric's Hollow for all subsequent drafts.
(Dans les tout premiers brouillons du premier chapitre du tome 1, les Potters vivaient sur une île isolée, près de la côte où vivait la famille d’Hermione. Le père d’Hermione ayant aperçu comme une explosion en mer, il part en bateau dans la tempête et découvre les corps des Potters dans les ruines de la maison…)
Pourquoi cette connexion entre les deux familles ? Peut-être que, dans cette première version, les Potters ne voulaient pas que leur fille soit trop loin d’eux…
Ou bien peut-être que dans cette première version du début de l’histoire, M. Granger trouvait Hermione dans les ruines… et l’adoptait !
En tout cas, l’existence d’une connexion entre les deux familles dans cette version de l’histoire constitue un puissant argument en faveur de la Théorie du Lien Fraternel.

- JKR nous donne quelques informations sur elle-même et sa soeur Di.
Nous savons que Hermione est directement basée sur JKR elle-même.
Eh bien… la soeur de JKR a une cicatrice au front !

- JKR révèle que “Potter” est le nom de deux de ses amis d’enfance : un frère et une soeur !

- JKR révèle que, alors que tout le monde croit que Dean Thomas est un enfant de Moldus, il est – en réalité – sang-mêlé.
Il n’est peut-être pas le seul dans ce cas…

- JKR écrit :
Does Hermione love Ron or Harry?
I can't believe that some of you haven't worked this one out yet, but I'm not going to answer because that would spoil the arguments, which I enjoy.

(Est-ce que Hermione aime Ron ou Harry ?
Je n’arrive pas à croire que certains d’entre vous n’aient pas encore trouvé, mais je ne répondrai pas parce que cela tuerait toutes ces discussions que j’aime bien.)
Bien entendu ces discussions, ces disputes doivent l’amuser ! Tant de fans sont tellement occupés à débattre de H/Hr contre R/Hr… sans voir le point vraiment important !

- Un détail intéressant… JKR écrit à propos de Pattenrond :
Crookshanks, as anybody who has read Fantastic Beasts and Where to Find Them will have guessed, is half Kneazle.
(Pattenrond est un hybride chat-kneazle).
Bien. A propos de Mrs Figg, JKR écrit :
Arabella Figg does a roaring trade in cross-bred cats and Kneazles, and if you don‘t know what a Kneazle is yet, shame on you.
(Mrs Figg fait un commerce florissant d’hybrides chat-kneazle).
Hmmm… Alors, est-ce que Pattenrond vient de chez Mrs Figg ? Si l’on rapproche ces deux citations, cela paraît probable.
Alors… Y-a-t-il ici une connexion cachée ? Est-ce que par hasard Hermione connaîtrait Mrs Figg ? Si vraiment Hermione connaît une voisine de Harry à Privet Drive… c’est qu’elle nous cache bien des choses.

Maintenant, un point qui pourrait être utilisé contre la Théorie du Lien Fraternel :

- JKR dit que Harry et Voldemort ne sont pas parents. Elle dit aussi qu’elle ne va pas écrire une nouvelle série de livres sur les Maraudeurs et Lily. Dans les deux cas, elle dit que Harry Potter n’est pas Star Wars.
Soit. Cependant :
1- Si JKR sait qu’une grande révélation arrive dans le livre 7, et que certains risquent peut-être de faire le rapprochement avec Star Wars (même si l’histoire est en réalité très différente – en particulier si Hermione connaît la vérité), alors il est bien naturel qu’elle souligne par avance les faits importants qui différencient les deux histoires : non Voldemort n’est pas le père de Harry. Ce n’est pas Star Wars !
2- Et qu’il aurait donc été simple d’ajouter : “et Hermione n’est pas non plus la sœur de Harry !”
Mais ça, JKR ne l’a pas dit !


3. LA THEORIE, DETAILS ET VARIANTES :

- L’anniversaire de Harry tombe le 31 juillet. Celui d’Hermione le 19 septembre.
Quel est l’âge d’Hermione ? Est-elle plus jeune ou plus âgée que Harry ?
Avant que JKR nous donne la réponse à cette question (fin 2004), ce point était largement débattu. En fait, nous ne savions pas si Hermione était plus jeune ou plus âgée que Harry. La grande majorité des fans considéraient qu’elle était sans doute plus jeune.
Depuis que JKR a révélé sur son site web que Hermione avait presque douze ans quand elle est arrivée à Poudlard, nous savons qu’elle est plus âgée que Harry, d’environ dix mois et demi. Il est possible qu’elle soit sa sœur aînée : certes, le délai entre la naissance d’Hermione et la conception de Harry serait assez bref, mais il n’y a pas d’impossibilité. En particulier si Harry est né un peu prématuré…
Avant que JKR révèle l’âge exact d’Hermione, nous avions plusieurs variantes de la théorie. La “théorie de la sœur aînée” bien sûr, mais également la “théorie des jumeaux” (l’anniversaire officiel d’Hermione aurait été modifié pour mieux la cacher). A présent, il ne subsiste qu’une seule variante : la théorie de la sœur aînée (sauf si l’on fait intervenir une forme ou une autre de Magie Temporelle – ce qui est possible, mais peu probable).

- A quel moment Hermione a-t-elle été chez les Grangers ?
Plusieurs variantes sont possibles : à la naissance, peu après la naissance, après la mort des Potters. Dans ce dernier cas, elle aurait été présente (simplement cachée) à Godric’s Hollow la nuit où Voldemort a tué Lily et James…

- Pourquoi Hermione a-t-elle été cachée ?
Avant le tome 5, la réponse était qu’elle avait été cachée pour sa propre sécurité, pour la protéger de Voldemort. L’idée était alors que Voldemort en avait à la lignée Potter. Maintenant, nous savons pourquoi Voldemort voulait tuer Harry bébé (la Prophétie), et il est devenu un peu plus difficile de répondre à cette question.
Une chose demeure : Hermione a été cachée afin que Voldemort ne sache pas.
1- La raison initiale pour laquelle elle a été cachée est encore mystérieuse. Peut-être cette raison a-t-elle bien un rapport, en fin de compte, avec la lignée Potter… Après tout, Voldemort a tué James sans hésitation, alors qu’il considérait que la mort de Lily n’était pas nécessaire. Pourquoi ? Si Voldemort voulait effectivement anéantir la lignée Potter, l’existence d’Hermione a été cachée pour sa sécurité. Par contre, l’existence de Harry n’a pas été cachée, sans doute à cause de la Prophétie, pour ne pas faire obstacle à l’accomplissement de la Prophétie : Dumbledore savait qu’avant que l’élu puisse accomplir la Prophétie, il devait être “marqué” par le Seigneur des Ténèbres…
Alors… que pourrait-il bien y avoir de spécial avec la lignée Potter ? Peut-être l’apprendrons-nous dans le tome 6… Par exemple, James Potter descendait peut-être de Godric Gryffondor… Et peut-être existe-t-il une autre prophétie, bien plus ancienne que celle de Trelawney, à propos des héritiers des Fondateurs.
2- Il peut très bien y avoir une autre raison pour laquelle on continue à cacher le secret d’Hermione : Hermione est importante pour la protection de Harry. Nous savons que Harry est protégé par “le sang de sa mère”. Ca marche avec Pétunia, donc ça devrait marcher aussi avec Hermione. Dans ce cas, le fait que Voldemort ignore l’existence de cette protection particulière pourrait, à la fin, causer sa perte.
L’indice “ehwaz/eihwaz” (voir plus haut) peut appuyer cette idée.
Cette “Théorie de la Protection” a été détaillée en annexe : voir plus loin.
En dehors de ces idées, il y a quelques autres possibilités :
3- Une idée séduisante, mais improbable : il a été suggéré que Hermione puisse en fait être “l’élue” de la Prophétie ! (En anglais “the one” est du genre neutre). Si on se base sur le calendrier romain (septembre = le septième mois) et sur les mois lunaires, on peut montrer qu’en un sens, elle est née “lorsque meurt le septième mois”. Et nous ne savons pas précisément quand la Prophétie a été faite : je ne crois pas vraiment que ce puisse être avant la naissance d’Hermione, mais certains ont défendu cette idée (indépendemment de la Théorie du Lien Fraternel).
Cela impliquerait que Voldemort la “marquera” d’une manière ou d’une autre, avant la fin.
4- Ou bien alors c’est autre chose. Quelque chose qu’il nous reste encore à découvrir. En tout état de cause, cette raison doit être quelque chose d’une importance capitale.

- En quoi le Lien Fraternel est-il important dans l’histoire ? Comment peut-il être le “cœur de tout” ?
Il y a différentes possibilités. A noter que la troisième idée que je mentionne ci-dessous est compatible avec l’une ou l’autre des deux premières.
1- Hermione est en fait “l’élue” de la Prophétie (improbable).
2- Tout comme Pétunia, Hermione donne à Harry la protection du sang de sa mère. Cela déterminera l’issue du combat final (Théorie de la Protection).
3- On peut imaginer qu’à la fin, Harry éprouve un désir intense de traverser l’Arche de la Mort, d’aller voir de l’autre côté. Il croit que toute sa famille est de l’autre côté : son père, sa mère. Maintenant, son parrain y est aussi. JKR a dit qu’elle avait une raison pour faire mourir Sirius. Ce pourrait être ça. A la fin, Harry aura un désir très fort d’être avec eux. Et à ce moment là, le fait d’apprendre qu’il a sa sœur, sa parente la plus proche, de ce côté-ci de l’Arche pourrait bien faire toute la différence.
Il est à noter que dans le tome 5, lorsqu’ils ont vu l’Arche pour la première fois, Harry éprouvait le désir de traverser. Et c’est Hermione qui l’a retenu… Est-ce une indication de ce qui arrivera à la fin ?

- Qui connaît la vérité sur Hermione ?
Très peu de gens !
A l’évidence, Lily et James savaient. Ils en ont certainement parlé à Dumbledore.
Les Grangers doivent savoir que Hermione n’est pas leur fille biologique (ils peuvent – ou non – savoir exactement qui elle est en réalité).
D’après les indices, McGonagall sait la vérité, et peut être Lupin (je ne suis pas sûr pour Lupin).
Enfin, de nombreux indices tendent à montrer que Hermione elle-même connaît la vérité, et qu’elle savait déjà lorsqu’elle est arrivée à Poudlard.

- Pourquoi ne rien dire à Harry ?
Parce que Harry a une connexion mentale avec Voldemort. Comme il est d’une importance capitale que Voldemort continue à ignorer la vérité, tout dire à Harry serait trop risqué aussi longtemps qu’il n’a pas parfaitement maîtrisé l’Occlumancie.
Si Hermione elle-même connaît la vérité, Dumbledore ou McGonagall lui ont fait jurer de garder le secret (et ce doit être dur pour elle…)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:20

4. OBJECTIONS, ET REPONSES AUX OBJECTIONS :

- Dans le tome 1, Dumbledore dit que les Dursleys sont la seule famille de Harry.
I’ve come to bring Harry to his aunt and uncle. They’re the only family he has left now.
(Je suis venu apporter Harry à sa tante et son oncle. Ils sont la seule famille qui lui reste à présent).
D’après le contexte, je suppose que Dumbledore veut dire “la seule famille qui puisse l’accueillir”… Autrement dit, des parents adultes, pas des bébés… C’est pourquoi Dumbledore ne mentionne même pas Dudley. Ni Hermione non plus.
(Sinon… la phrase de Dumbledore, prise au sens strict, impliquerait que Dudley n’est pas le cousin de Harry.)
Par ailleurs “left” (restant) n’est pas un synonyme de “alive” (vivant). La phrase de Dumbledore peut très bien vouloir dire :
“Ses parents sont morts et sa sœur est partie. Donc, sa tante et son oncle sont la seule famille qui lui reste”.
Il faut noter que Dumbledore s’adresse ici à McGonagall (qui connaît la vérité) : ce n’est donc pas un mensonge, elle est capable de comprendre ce qu’il veut dire.

- Mais dans le tome 5 (chapitre 37), Dumbledore dit à Harry :
I delivered you to her sister, her only remaining relative.
(Je t’ai remis à sa sœur, sa seule parente restante).
Comme ci-dessus, d’après le contexte, cette phrase doit vouloir dire “sa seule parente (adulte) capable de prendre soin de toi.”
(Sinon… que devient Dudley dans tout ça ? )
De plus “remaining” (restante) n’est pas non plus un synonyme de “alive” (vivante) : si Hermione a été cachée, Dumbledore ne la compte peut-être pas comme “remaining”.

- Mais dans le tome 3 (chapitre 1) et le tome 4 (chapitre 2) il est dit que Vernon, Pétunia et Dudley sont les seuls parents vivants de Harry. Et là, ce n’est pas dit par un personnage, mais directement par le narrateur…
Oui. Mais que nous dit au juste le narrateur ? La vérité “absolue” ? Ou bien seulement la vérité du point de vue de Harry ?
Il semble bien clair que dans tous les chapitres où Harry est présent (c’est à dire toujours, sauf dans le tome 1 chapitre 1 et le tome 4 chapitre 1), le narrateur nous livre la vérité à travers les yeux de Harry, et non pas une vérité “absolue”.
Exemple : dans le tome 4, le narrateur dit souvent “Maugrey fit ceci” ou “Maugrey dit cela”. C’est la vérité du point de vue de Harry seulement. Un narrateur omniscient aurait dit “Croupton Jr”, et non pas “Maugrey”.
A l’évidence, Harry est bien convaincu que les Dursleys SONT sa seule famille. Mais il est fort possible que Harry se trompe…

- Quand il a regardé dans le Miroir du Risèd, Harry n’a pas vu Hermione.
Dumbledore lui-même l’a expliqué : le Miroir ne peut apporter ni la Connaissance, ni la Vérité ( “knowledge or truth” ). Ainsi, si Harry a des membres de sa famille dont il ne sait rien, il ne peut rien apprendre du Miroir.
Ce qu’il voit est simplement le plus profond désir qui soit dans son coeur, une image venue de son propre subconscient (il s’agit d’ailleurs peut-être de mémoire inconsciente – des parents qu’il a réellement vus étant bébé – c’est le cas pour James et Lily).
Et quand bien même Hermione serait dans l’image du Miroir, Harry pourrait-il reconnaître Hermione bébé ?
En fait, cette scène du Miroir est très bonne pour la Théorie du Lien Fraternel ! Le fait que Dumbledore dise comme ça à Harry que le Miroir ne peut apporter la connaissance – alors que Harry est justement en train de contempler sa famille – suggère très fortement qu’il y a une chose à propos de sa famille que Harry ne connaît pas (et que le Miroir ne peut lui révéler) : un parent caché !

- Si Hermione a été cachée pour sa sécurité, pourquoi Harry ne l’a-t-il pas été aussi ?
Premièrement, les deux enfants Potter ont été très bien protégés l’un et l’autre. Mais protégés de manière différente. La sécurité d’Hermione a été entièrement basée sur le Secret. Personne ne devait savoir qui elle était vraiment. Mais ses “parents” Moldus auraient été bien incapables de la défendre efficacement en cas d’attaque des Mangemorts. Harry, de son côté, est resté avec Lily et James, c’est à dire avec une sorcière et un sorcier très puissants. Et sans la trahison de Queudver, le charme de Fidélitas aurait été une excellente protection.
Deuxièmement, Dumbledore connaissait la Prophétie. Et sachant que “le Seigneur des Ténèbres le marquera comme son égal”, il ne pouvait accepter de cacher Harry (un garçon qui pouvait être l’élu) si bien que jamais Voldemort ne pourrait le trouver. Il fallait que Voldemort trouve Harry, et le marque, avant que la Prophétie puisse s’accomplir… d’une manière ou d’une autre. Et cela, Dumbledore le savait.

- Hermione n’a pas les yeux verts de Lily et Harry.
Bien des frères et soeurs ont des yeux de couleurs différentes. Nous savons (tome 2) que Hermione a les yeux marron (nous ignorons quelle nuance de marron). Lily avait les yeux verts, et nous avons appris dans le tome 5 que James avait les yeux noisette (hazel eyes). La définition de la couleur “noisette” est relativement vague, mais ça peut être une nuance de marron clair – parmi d’autres définitions. Une femme aux yeux verts et un homme aux yeux noisette (pris comme une nuance de marron clair) peuvent avoir à la fois un enfant aux yeux verts et un enfant aux yeux marron (mais probablement pas un enfant aux yeux marron foncé).
Autre chose : nous ignorons comment la Magie pourrait interférer dans tout cela. D’une part, James était un animagus (cette couleur noisette de ses yeux a-t-elle un rapport avec la couleur de la robe du cerf ? ) Et d’autre part, il a souvent été suggéré qu’il pourrait y avoir quelque chose de magique à propos de yeux verts de Lily et Harry.

- Harry et Hermione sont des amis platoniques très proches ; cela suffit à expliquer toute leur relation.
Tout d’abord, nous avons le sentiment qu’ils sont plus que de simples amis.
D’autre part, c’est dès le début du tome 1que le comportement d’Hermione à l’égard de Harry est “spécial” : autrement dit, avant qu’ils soient devenus amis !
Et enfin, une telle relation d’amis platoniques très proches entre un garçon et une fille serait un cas unique dans l’histoire. Tous les autres “amis proches” sont du même sexe. Tous ! James avait sa bande de Maraudeurs. Nous avons vu Lily avec un groupe de filles. Cho a sa bande, avec Marietta et les autres. Drago a Crabbe et Goyle. Parvati et Lavande sont tout le temps ensemble. Dudley a son gang. Etc…
Hermione est une exception unique dans l’histoire. Il n’est pas difficile de voir qu’il y a une certaine “tension” entre elle et Ron (JKR elle-même l’a affirmé). Mais qu’en est-il de Harry ?

- Dans le tome 2, le Basilic a attaqué Hermione. Donc, elle doit être une “sang de bourbe”.
Premièrement, Hermione se trouvait avec Pénélope. Par conséquent, Pénélope pourrait avoir été la vraie cible, et Hermione se trouver simplement au mauvais endroit au mauvais moment.
Deuxièmement, même si c’était bien Hermione la cible, cela ne prouve rien du tout : le Basilic n’était rien de plus qu’un instrument – il attaquait quiconque Tom Jédusor lui ordonnait d’attaquer.
Les “sang de bourbe” bien sûr, mais aussi un chat… et aussi Harry à la fin du tome 2.
Tom Jédusor croyait que Hermione était fille de Moldus (parce que c’est ce que croyait Ginny), il pouvait donc tout à fait la désigner comme victime au Basilic.

- Le fait que Hermione soit née de parents Moldus est important dans l’histoire : elle est la preuve qu’un enfant de Moldus peut être aussi doué qu’un sang-pur. S’il était révélé que Hermione n’est pas vraiment née de parents Moldus, ce message serait perdu.
Peut-être. Mais un autre personnage pourrait venir illustrer le même message : Lily, par exemple.
D’autre part, si Hermione n’est pas vraiment fille de Moldus, son comportement dans le tome 2 apparaîtra sous un nouveau jour : l’héroïsme ! Elle n’a pas parlé. Elle a accepté d’être une “sang de bourbe”, alors que les “sang de bourbe” se faisaient attaquer, et elle a gardé le secret.
Enfin, le thème des préjugés raciaux – un thème majeur dans l’histoire – a pour principale illustration Harry lui-même. JKR l’a dit : en tant que sang-mêlé, Harry ne sera jamais, aux yeux de gens comme les Malefoys, un sorcier à part entière.

- Un message capital dans l’histoire est que ce qui compte vraiment, ce sont nos choix. Pas le sang. Hermione est déjà l’amie de Harry. Qu’est-ce que cela apporterait de faire d’elle sa sœur ?
Avant le tome 5, c’était une objection valable.
Mais dans le tome 5, les choses sont devenues plus complexes : comme l’a dit Hagrid, “blood is important” (le sang, c’est important). Non pas de la manière dont il est important pour Voldemort ou les Mangemorts (la pureté du sang). Mais cela fait une énorme différence d’avoir quelqu’un qui est vraiment votre frère (Hagrid) ou la soeur de votre mère (Harry) :
Tome 5, chapitre 2 : And all of a sudden, for the very first time in his life, Harry fully appreciated that Aunt Petunia was his mother’s sister. He could not have said why this hit him so very powerfully at this moment.
(Et d’un seul coup, pour la première fois de sa vie, Harry réalisa pleinement que tante Pétunia était la soeur de sa mère. Il n’aurait pu dire pourquoi cela le frappa avec une telle force à cet instant.)
Tome 5, chapitre 25 : “Family,” said Hagrid gloomily. “Whatever yeh say, blood’s important…”
(“La famille,” dit sombrement Hagrid. “On peut dire ce qu’on veut, le sang, ça compte.” )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:22

-Harry est né le 31 juillet et Hermione le 19 septembre. D’après la chronologie donnée dans les bonus du DVD du film 2, elle est née deux mois après lui. Donc, ils ne peuvent pas être frère et soeur.
Voir plus haut, la discussion sur les anniversaires. Le DVD donnait une information fausse : JKR a révélé sur son site web que Hermione est née l’année avant Harry. Elle a 10 mois et demi de plus que lui.

- Si Hermione était une Potter, Harry l’aurait lu sur la Carte du Maraudeur.
Premier point : nous n’avons jamais vu Harry lire le nom d’Hermione sur la Carte, donc nous ne savons pas avec certitude comment elle apparaîtrait… Peut-être en tant que “Hermione Potter”, mais peut-être en tant que “Hermione Granger” si elle a été adoptée légalement (et si “légalement” a un sens pour la Carte).
Second point : JKR s’est arrangée pour que la Carte retourne à l’un de ses créateurs (Lunard) dans le tome 3. Lupin l’a gardée plusieurs mois, on peut donc imaginer qu’il ait réglé le problème… il pourrait avoir mis des enchantements complémentaires sur la Carte pour éviter qu’elle ne révèle “Hermione Potter”.
Dernier point : la Carte montre le vrai nom d’une personne. Mais – comme l’a dit Shakespeare – qu’est-ce qu’un nom ? Qu’est-ce au juste que le “vrai nom” d’une personne ? Il semble impossible de donner à cette question une réponse absolue. Peut-être s’agit-il de la vérité subjective, peut-être la Carte montre-t-elle le nom qu’une personne considère sincèrement comme étant son vrai nom. Après tout, Croupton Jr savait parfaitement qu’il n’était pas Maugrey. Et Croûtard savait qu’il était Pettigrow… Si on suppose que Hermione a appris la vérité vers 9 ou 10 ans, quel nom considère-t-elle, en son for intérieur, comme son “vrai nom” ? La réponse n’est pas évidente…

- En mars 2004, JKR a dit qu’elle avait envisagé de donner une petite soeur à Hermione. Est-ce que cela n’est pas incompatible avec la Théorie du Lien Fraternel ?
I always planned that Hermione would have a younger sister but she's never made an appearance and somehow it feels like it might be too late now.
Cela ne change strictement rien pour la théorie : cette petite fille aurait été la soeur adoptive d’Hermione. Soit la propre fille biologique des Grangers, soit une autre enfant adoptée.

- Mais JKR a dit lors d’une interview :
Um...it just seemed to suit her somehow. It's a name from Shakespeare. It's in “A Winter's Tale”. Um...although my Hermione bears very little relation to *that* Hermione, but it just seemed the sort of name that a pair of professional dentists, who liked to prove how clever they were...do you know what I mean...gave their daughter a nice, unusual name that no-one could pronounce! I mean, parents do that! Um...and I...and I did want in, in truth, I wanted quite an unusual name for her…
(Euh… ce nom lui allait. C’est un nom qui vient de Shakespeare. C’est dans “A Winter’s Tale”. Encore que ma Hermione n’ait que très peu en commun avec cette Hermione là. Mais cela ressemblait au genre de nom qu’un couple de dentistes, voulant se montrer brillants… vous voyez ce que je veux dire… donnent à leur fille. Un nom inhabituel que personne n’arrive à prononcer. Je veux dire… certains parents font cela…)
Est-ce que tout cela n’implique pas que ce sont les Grangers qui ont nommé Hermione ?
Premièrement, JKR est en train de nous expliquer comment elle a choisi le prénom “Hermione”. L’un des critères est qu’elle voulait un nom qui “ressemble au genre de nom qu’un couple de dentistes…” Stricto sensu, JKR n’a pas dit que, dans l’histoire, les Grangers ont effectivement nommé Hermione, même si en lisant cette interview on peut avoir cette impression. Mais il pourrait s’agir d’une petite phrase destinée à nous égarer, sans pour autant être un mensonge.
Deuxièmement, même si on suppose que les Grangers ont effectivement nommé Hermione, la Théorie du Lien Fraternel peut tout à fait fonctionner. Cela voudrait probablement dire que Hermione est allée très tôt – dès la naissance ou très peu de temps après – dans sa famille adoptive.

- A présent, la plus forte de toutes les objections. JKR a dit le 15 août 2004 :
Q. Does Hermione have any brothers or sisters?
JKR. No, she doesn’t. When I first made up Hermione I gave her a younger sister, but she was very hard to work in. The younger sister was not supposed to go to Hogwarts. She was supposed to remain a Muggle. It was a sideline that didn’t work very well and it did not have a big place in the story. I have deliberately kept Hermione’s family in the background. You see so much of Ron’s family so I thought that I would keep Hermione’s family, by contrast, quite ordinary. They are dentists, as you know. They are a bit bemused by their odd daughter but quite proud of her all the same.
(Q. Est-ce qu’Hermione a des frères et soeurs ?
JKR. Non. Au début, quand j’ai créé Hermione, je lui avais donné une petite sœur, mais c’était très difficile de la faire rentrer dans l’histoire…)
Donc, JKR a répondu “non” à cette question. Est-ce la fin de la Théorie du Lien Fraternel ?
Aucun doute, c’est un gros problème. De loin la plus grosse difficulté pour la théorie. Cependant, il faut tenir compte du contexte : c’était une discussion “en direct” avec des fans, et elle avait déjà mentionné l’histoire de la petite soeur dans un chat des mois auparavant – elle devait donc s’attendre à une question sur la petite sœur. Je crois qu’il est possible qu’elle ait voulu dire “pas de frères et soeurs dans la famille Granger”. Pas de petite sœur…
Peut-être aurait-elle corrigé la formulation sur son site par la suite si elle l’avait pu, mais il était trop tard : tout le monde l’aurait remarqué.
Il reste que l’objection est sérieuse. Mais ce n’est pas exactement la même chose que si JKR avait répondu “non” à la question “Est-ce que Harry a des frères et soeurs ?” Dans ce cas, il n’y aurait eu aucune ambiguïté : la question n’aurait pu signifier qu’une chose, un frère ou une sœur caché. Par contre, la question sur Hermione est sujette à interprétation : la réponse négative de JKR peut signifier “pas de frère ou de soeur dans la famille Granger”. Et comme JKR devait forcément attendre une question sur la petite soeur Granger, je crois que l’interprétation est plausible.

- Une soeur cachée… Ca a déjà été fait, non ?
Oui. Comme pratiquement tout en littérature. Les mythes éternels n’appartiennent à personne !
Un bon petit orphelin qui a des pouvoirs cachés… Un Seigneur des Ténèbres… Toutes ces idées aussi ont déjà été utilisées, et plus d’une fois ! Et cependant, JKR a su en tirer une histoire originale. Alors, pourquoi pas une soeur cachée ?
De plus, une soeur cachée qui sait la vérité constitue une idée réellement originale ! Et la manière dont JKR place cette relation au coeur même de l’intrigue doit permettre à son histoire d’être unique.
Note : dans… euh… dans cette autre histoire où le frère et la soeur se retrouvent (il existe en fait de nombreuses histoires où cela se produit, mais tout le monde persiste à toujours citer la même), ce lien fraternel n’est qu’un détail mineur, sans grande influence sur le déroulement de l’intrigue (contrairement à la relation père-fils). Par contre, dans l’histoire de JKR, le lien fraternel est le coeur de tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:26

ANNEXE 1 : LA THEORIE DE LA PROTECTION

La Théorie de la Protection est un complément possible de la Théorie du Lien Fraternel. L’idée de base est que Hermione est – tout comme Pétunia – essentielle pour la protection de Harry. Nous savons que l’ancienne magie qu’a invoquée Dumbledore protège Harry contre Voldemort (et sans doute aussi contre les fidèles de Voldemort) lorsqu’il est chez lui, là où demeure le sang de Lily :
While you can still call home the place where your mother's blood dwells, there you cannot be touched or harmed by Voldemort.
(Tant que tu peux considérer comme ta maison le lieu où demeure le sang de ta mère, là Voldemort ne peut te toucher ni te faire du mal).
Cette protection doit être un élément capital de l’intrigue. Mais Voldemort sait que Harry est protégé par Pétunia (il l’a dit clairement dans le tome 4). Aussi, n’étant pas stupide, il ne va pas lancer Avada Kedavra sur Harry à travers la fenêtre de la cuisine de Privet Drive.
Alors, comment est-ce que cette protection pourrait bien jouer un rôle important dans la fin de l’histoire ?
Réponse : à travers quelqu’un d’autre que Pétunia. La sœur de Harry. Hermione !

Ce qui précède constitue la base de la Théorie de la Protection.
Les détails qui suivent sont assez incertains… Il y a plusieurs manières dont tout cela pourrait fonctionner : on ne sait pas encore tout sur la manière dont Harry est protégé, Théorie du Lien Fraternel ou pas. Par conséquent, ce qui suit est plus spéculatif.
Il y a quand même quelques points dont nous sommes à peu près sûrs :
- Lily a donné une protection à Harry quand elle s’est sacrifiée pour le sauver. Cette Protection Originelle (dans son essence, l’Amour) se trouve dans la chair même de Harry.
- Dumbledore a invoqué une “ancienne magie” pour assurer la sécurité de Harry lorsqu’il se trouve “chez lui, là où demeure le sang de sa mère”, et il l’a remis à Pétunia. Cette Protection est basée sur le sacrifice de Lily ; c’est donc, en un sens, une extension de la Protection Originelle.
- Voldemort a pris le sang de Harry dans le tome 4. Il est convaincu qu’en faisant cela, il a surmonté la Protection Originelle laissée par Lily. De fait, il a pu toucher Harry.

A présent, posez-vous cette question : POURQUOI fallait-il que bébé Harry aille chez les Dursleys ? Si la protection qui l’avait déjà sauvé était toujours dans son sang et sa chair, alors il était protégé de Voldemort où qu’il se trouve, n’est-ce pas ? Mais Dumbledore a dit très clairement dans le tome 5 qu’il avait envoyé Harry à Privet Drive pour assurer sa sécurité : “there you cannot be touched or harmed by Voldemort” (là Voldemort ne peut te toucher ni te faire du mal). Il a même ajouté que Pétunia “knows that allowing you (Harry) houseroom may well have kept you (Harry) alive for the past fifteen years.” (Elle sait qu’en accueillant Harry sous son toit, elle l’a peut-être gardé en vie pendant quinze ans).

Je ne vois qu’une réponse : d’une manière ou d’une autre, la protection laissée par Lily ne marchait qu’une seule fois. Elle a sauvé Harry directement une fois et une seule. Peut-être cette protection était-elle “à un coup” dans son essence. Ou peut-être le sort de Voldemort l’a-t-il brisée tout en se brisant sur elle (donnant ainsi sa cicatrice à Harry). Quoi qu’il en soit, pour perpétuer la protection, il fallait qu’elle soit portée par une autre personne, quelqu’un du sang de Lily : Pétunia ou Hermione. Le sacrifice de Lily continue de protéger Harry indirectement à travers l’ancienne magie invoquée par Dumbledore.
- Harry est en sécurité à Privet Drive parce que le sang de sa mère y réside (Pétunia) et que c’est un endroit qu’il peut appeler “home”.
- A Poudlard aussi, il est en sécurité, parce que c’est un endroit qu’il peut appeler “home” (il le fait souvent dans l’histoire), et que Hermione y vit : c’est pour cette raison que Quirrell ne pouvait pas toucher Harry.

Important : si vraiment la protection directe par Lily ne marchait qu’une seule fois, alors les évènements de la fin du tome 1 prouvent qu’il doit y avoir à Poudlard une personne – autre que Harry – du sang de Lily. Hermione Granger ! D’ailleurs, en anglais, son nom peut être un symbole pour “grange/farm” ou “home”. Autrement dit, la famille. Her-my-own Home ?

Cette Théorie de la Protection permet d’expliquer beaucoup de choses !

Chronologie :

- Début du tome 1 : Harry est protégé directement (juste une fois) par le sacrifice de Lily. Par la suite, il sera protégé indirectement par ce sacrifice, à travers une autre personne.

La Théorie de la Protection explique parfaitement pourquoi le Secret a été révélé à Hermione. Pour que la protection marche, la personne qui en est dépositaire doit être consciente de ce qui se passe.
C’est le cas avec Pétunia : Dumbledore lui a laissé une lettre pour tout expliquer, et quand elle a pris Harry, elle savait ce qu’elle faisait. Si Harry avait été remis aux Dursleys sans un mot, alors la protection n’aurait sans doute pas été activée :
But she took you… and in doing so, she sealed the charm I placed upon you.
(Mais elle t’a accepté, et elle a ainsi scellé le charme que j’avais placé sur toi).
Il doit en aller de même pour Hermione : quelques temps avant son arrivée à Poudlard (avant, elle était trop petite), Dumbledore a dû lui révéler la vérité, et elle a accepté de veiller sur son frère. Et c’est exactement ce qu’elle a fait... Voila pourquoi “Harry couldn't believe anyone could be so interfering” (Harry n’arrivait pas à croire que quelqu’un puisse autant se mêler des affaires des autres) avant même qu’ils soient devenus amis.

- Fin du tome 1 : Quirrell ne peut pas toucher Harry parce qu’il est à Poudlard, et que Hermione est là (pas bien loin).
Et notez bien que Hermione a embrassé Harry juste quelques secondes avant qu’il ait un besoin vital de la protection laissée par sa mère ! Le symbole est d’une force extrême !
“But Harry – what if You-Know-Who’s with him ?”
“Well – I was lucky once, wasn’t I ?” Said Harry, pointing at his scar. “I might get lucky again.”
Hermione’s lip trembled and she suddenly dashed at Harry and threw her arms around him.

(Mais Harry – et si Tu-Sais-Qui était avec lui ?
J’ai eu de la chance une fois, n’est-ce pas ? dit Harry en montrant sa cicatrice. Pourquoi pas deux ?
Les lèvres d’Hermione tremblèrent. Elle se jeta soudain sur Harry et le serra dans ses bras.)
1- “ I was lucky once” : ce n’est pas une question de chance, Harry était protégé.
2- “ I might get lucky again” : oui… peut-être est-il encore protégé.
3- “ Hermione’s lip trembled and she suddenly dashed at Harry and threw her arms around him” : cette étreinte symbolise la protection !

Remarque : on pourrait objecter que – en fait – Harry a été blessé durant la rencontre avec Quirrell/Voldemort.
Mais c’est parce que Harry lui-même a volontairement maintenu le contact physique avec Quirrell, presque au delà de ce qu’il pouvait supporter. Harry s’est donc blessé lui-même ! C’est d’ailleurs ce que Dumbledore lui-même explique :
“the effort involved nearly killed you”.
(L’effort que tu as fait a failli te tuer).
C’est Harry qui a touché Quirrell et non l’inverse. Dumbledore confirme que Quirrell ne pouvait pas toucher Harry :
Quirrell, full of hatred, greed and ambition, sharing his soul with Voldemort, could not touch you for this reason.
La présence de Voldemort est une source de douleur dans sa cicatrice pour Harry (cela n’a rien à voir avec la protection), et Harry a délibérément touché la source de cette douleur : il s’est donc blessé lui-même.

- Fin du tome 2 : Ce n’était pas Voldemort, c’était Tom Jédusor tel qu’il était de nombreuses années avant le sacrifice de Lily.

- Fin du tome 3 : pour autant que nous sachions, ces Détraqueurs n’étaient pas des serviteurs de Voldemort. La protection ne jouait donc pas contre eux.

- Fin du tome 4 : dans le cimetière, Voldemort peut toucher Harry.
Il croit que c’est parce qu’il a pris le sang de Harry. Mais il se trompe ! C’est seulement parce qu’ils sont en un lieu où Harry n’est pas protégé.
Voldemort est au courant de la protection de Harry par Pétunia, mais il ne sait rien d’Hermione. Il croit donc, à tord, qu’il peut maintenant toucher Harry, même à Poudlard... peut-être cela causera-t-il sa perte à la fin.

- Fin du tome 5 : le Ministère de la Magie n’est pas un endroit que Harry peut appeler “home”.

Une remarque à propos de la Prophétie :
…but he will have power the Dark Lord knows not…
(…mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore…)
Quel est donc ce pouvoir ? C’est l’Amour : le pouvoir contenu dans la pièce fermée au Département des Mystères. Dumbledore l’a pratiquement dit dans le tome 5.
Cependant, il doit y avoir plus. Dumbledore a également dit :
You would be protected by an ancient magic of which he knows, which he despises, and which he has, therefore, underestimated – to his cost. I am speaking, of course, of the fact your mother died to save you.
(Tu serais protégé par une ancienne magie qu’il connaît, qu’il méprise, et qu’il a de ce fait sous-estimée - à ses dépends. Je parle, bien sûr, du fait que ta mère est morte pour te sauver la vie.)
Une ancienne magie qu’il connaît ! Voldemort sait donc ce qu’est l’Amour (même s’il le méprise). Alors… quel est le “pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore” ? Je pense qu’il doit s’agir de quelque chose de plus spécifique que l’Amour en tant que concept général.
Mais Voldemort est au courant pour le sacrifice de Lily, et aussi pour Pétunia…
La Théorie de la Protection donne une réponse parfaite ! Le “pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore” est la protection d’Hermione, parce que Voldemort ne sait rien d’elle. Ce pouvoir, c’est bien l’Amour. C’est l’amour de Lily (son sacrifice), c’est l’amour d’Hermione, c’est la protection que Harry reçoit de Lily à travers Hermione, et dont le Seigneur des Ténèbres ne sait rien.

- Fin du tome 7 (?)
La bataille finale devrait avoir lieu à Poudlard, et la protection dont Voldemort ne sait rien sauvera Harry.
Comme la trace du sacrifice de Lily est maintenant dans le sang de Voldemort (depuis qu’il a pris le sang de Harry dans le tome 4), il est peut-être redevenu “assez humain” pour pouvoir mourir réellement :
Voldemort lance le sort Avada Kedavra sur Harry.
Le sacrifice de Lily protège de nouveau Harry (grâce à Hermione). Le sort se retourne contre Voldemort.
Mais cette fois, Voldemort ne peut survivre comme la fois précédente, car le sang de Harry l’a rendu “plus humain”. Fin.


Note : des variantes de la Théorie de la Protection sont possibles. Par exemple, on peut imaginer que – comme le pense Voldemort – la Protection Originelle laissée par Lily a été brisée dans le tome 4 seulement. Dans ce cas, Harry était protégé dans le tome 1, avec ou sans Hermione. Mais c’est bien la protection d’Hermione qui sera la clef du dénouement final.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:28

ANNEXE 2 : THEORIES ALTERNATIVES

En admettant que Harry et Hermione sont bien liés par le sang, on peut envisager des variantes à la Théorie du Lien Fraternel.
Au lieu d’être frère et soeur, pourraient-ils être demi-frère et soeur ? Ou peut-être cousins ?

Plusieurs des indices pour la Théorie du Lien Fraternel marchent aussi pour ces théories alternatives. Tous les indices basés sur la “relation particulière” entre Harry et Hermione marchent toujours plus ou moins.

Ces théories alternatives présentent quelques avantages. Si Hermione n’est pas la fille de Lily, alors le délai – assez court – entre sa naissance et la conception de Harry ne pose plus aucun problème. Si elle est la cousine de Harry, alors les Grangers pourraient éventuellement être ses vrais parents. Cependant, certains indices indiquent justement qu’ils ne le sont pas ! “Would you call him a father substitute ?” Enfin, avec une théorie des cousins, Hermione pourrait n’avoir littéralement ni frères ni soeurs.

Cependant, tous les indices ne marchent pas. Certains ne marchent vraiment bien qu’avec la Théorie du Lien Fraternel :
- Les “deux Neptune” de Harry indiquent une mémoire cachée de deux enfants. Harry bébé doit avoir passé un minimum de temps avec Hermione.
- Le “ninny sister syndrome” : il n’existe rien de tel que le “ninny cousin syndrome”.
- La rune ehwaz symbolise la dualité, ce qui semble indiquer une relation très proche !
- “Her my own…” semble aussi traduire une relation plus proche que cousin-cousine.
- La cape de James comparée à une bannière, un étendard “flottant derrière eux”.
- Par deux fois (tomes 1 et 5), Hermione a dit à Harry : “if it was me” (si c’était moi). Cela semble indiquer que cela aurait pu être elle… et donc qu’elle aussi est “née de ceux qui l’ont défié par trois fois”.
- Au moins deux indices semblent indiquer que le vrai nom d’Hermione devrait être “Potter” : son Patronus, et la liste de JKR (les initiales H.J.P.).

Théorie Alternative 1 : Théorie de la demi-soeur – Hermione est la fille de James, mais pas de Lily.
L’avantage est que les anniversaires ne posent aucun problème.
Objections :
- La Théorie de la Protection ne peut plus marcher… Que signifiait donc ehwaz/eihwaz ?
- Plusieurs personnes (Hagrid, McGonagall…) se rappellent Lily et James comme un couple uni.
- Harry n’aurait probablement jamais rencontré Hermione bébé. Donc, pas de mémoire cachée.
- Plusieurs indices ne marchent pas : les deux Neptune, la rune ehwaz, “If it was me” (si c’était moi), les grandes dents de devant d’Hermione (qui sont un trait commun avec Pétunia)…

Théorie Alternative 2 : Théorie de la demi-soeur – Hermione est la fille de Lily, mais pas de James.
Dans ce cas, la Théorie de la Protection peut fonctionner.
Objections :
- Plusieurs personnes (Hagrid, McGonagall…) se rappellent Lily et James comme un couple uni.
- Il aurait fallu que le mariage des Potters intervienne peu de temps avant ou après la naissance d’Hermione… Ca ne s’adapte pas vraiment avec les informations que nous avons :
Tome 3, chapitre 11 : He stopped on a picture of his parents’ wedding day. There was his father waving up at him, beaming, the untidy black hair Harry had inherited standing up in all directions. There was his mother, alight with happiness, arm in arm with his Dad.
(Il tomba sur une photo du mariage de ses parents. Il y avait là son père qui lui faisait signe, le visage radieux, les cheveux en bataille. Il y avait là sa mère, rayonnante de bonheur, bras dessus bras dessous avec son père…)
Cette phrase ne nous laisse pas vraiment l’impression que Lily soit sur le point d’abandonner (ou vienne juste d’abandonner) un enfant illégitime.
- Pourquoi avoir caché Hermione à l’origine ? Nous savons que pour Voldemort, la mort de Lily n’était pas nécessaire. Pourquoi cacher la fille de Lily, alors ?
- Plusieurs indices ne marchent pas : les deux Neptune, “If it was me” (si c’était moi), la “bannière” de James, la liste des noms de JKR (H.J.P.) et le Patronus d’Hermione.

Théorie Alternative 3 : Théorie des cousins.
Pas de problèmes d’anniversaires. La Théorie de la Protection fonctionne uniquement si Hermione est une cousine du côté de Lily. Hermione n’a, littéralement, ni frères ni soeurs.
Objections :
- Harry n’aurait probablement jamais rencontré Hermione bébé. Donc, pas de mémoire cachée.
- Pour quelle raison avoir, à l’origine, caché Hermione ?
- Beaucoup d’indices ne fonctionnent pas : les deux Neptune, la rune ehwaz, “If it was me” (si c’était moi), la “bannière” de James, l’indice “ninny sister” et “Her my own”. Plus la liste de JKR et le Patronus d’Hermione si elle n’est pas une Potter.

Un argument en faveur des théories demi-frère et soeur… Harry et Hermione se retrouveraient exactement comme Hagrid et Graup : “In the same boat, yeh an’ me, aren’ we, ‘Arry ?” (On est dans le même bateau toi et moi, pas vrai Harry ? )
Cependant, dans ce cas, je pense que JKR aurait écrit ce passage de façon un peu différente :
“Hermione, I couldn’ leave him,” said Hagrid, tears now trickling down his bruised face into his beard. “See - he’s my brother !”
Hermione simply stared at him, her mouth open.
“Hagrid, when you say “brother”,” said Harry slowly, “do you mean - ?”
“Well - half-brother,” amended Hagrid.
(Hermione, je ne pouvais pas l’abandonner… tu comprends, c’est mon frère !
Hermione le regarda bouche bée.
Hagrid, quand vous dites “mon frère”, ça veut dire… demanda lentement Harry.
Enfin, bon… mon demi-frère, rectifia Hagrid…)
JKR insiste sur le fait que Hermione est abasourdie quand Hagrid lui parle de son frère caché. Ce n’est qu’ensuite que Hagrid lui révèle que Graup est, en réalité, son demi-frère. Si Harry et Hermione étaient demi-frère et soeur, JKR aurait plutôt écrit quelque chose comme :
“Hagrid, quand vous dites “mon frère”, ça veut dire… demanda lentement Harry.
Enfin, bon… mon demi-frère, rectifia Hagrid.
Hermione le regarda bouche bée.”

Globalement, la Théorie du Lien Fraternel me paraît beaucoup plus vraisemblable que ces théories alternatives.
D’abord, elle est plus simple. Les indices marchent nettement mieux. D’autre part, l’absence d’une vraie famille est un thème central dans l’histoire de Harry. Quand à la fin JKR lui donnera enfin une famille – son propre sang, sa propre chair – ce devrait être un parent très proche : après tout, Harry a déjà un cousin.
Harry n’a aucune famille, sauf les Dursleys ; ensuite il subit la perte de l’être qui, pour lui, se rapprochait le plus d’un parent, dans le tome 5… Pourquoi ? JKR a dit à propos de la mort de Sirius : “I didn't want to do it, but there was a reason” (Je ne voulais pas, mais il y avait une raison). Si le but vers lequel tout cela converge est la révélation finale sur Hermione, alors je crois que JKR les fera aussi proches que possible.


ANNEXE 3 : IDEES DIVERSES

Ces idées ont été proposées et débattues au cours de la discussion sur la théorie. Elles ne sont nullement essentielles à la Théorie du Lien Fraternel, mais pourraient bien la compléter.

- Souvent, nous avons l’impression que Hermione a une relation privilégiée avec le Pr McGonagall. Voici une petite théorie qui pourrait l’expliquer.
Le professeur McGonagall a une fille, qui était à Poudlard avec James et Lily. Cette fille était la meilleure amie de Lily, et elle connaissait aussi James car ils jouaient dans la même équipe de Quidditch.
Plus tard, à la mort de James et Lily, la fille de McGonagall a adopté Hermione : elle est Mrs Granger, et M. Granger est son mari Moldu.
Cette théorie ferait d’Hermione la petite fille adoptive de Minerva McGonagall.
Le seul indice pour cette théorie est dans le film 1 : quand Hermione montre à Harry le nom de James sur le trophée de Quidditch, le nom “McGonagall” est clairement lisible.
Cette petite théorie pose quelques problèmes. Dans le tome 1, Hermione a dit : Nobody in my family’s magic at all (Personne n’a de pouvoirs magiques dans ma famille), ce qui semble indiquer que les Grangers sont vraiment des Moldus. Et JKR elle-même a dit que les Grangers n’étaient pas très importants dans l’histoire… Donc, s’il y a une connexion avec Minerva McGonagall, elle est sans doute un peu plus subtile que cela.

- Le charme de Fidélitas est utilisé pour protéger des secrets importants. Donc, on peut imaginer que le secret de la naissance d’Hermione ait été protégé de cette manière.
Avant que Hermione parte chez les Grangers, son secret aurait été protégé. Les Potters, les Grangers, Dumbledore et McGonagall savent la vérité, mais seul le Gardien du Secret (Dumbledore ? McGonagall ? ) peut la communiquer à un tiers.
Ce pourrait être la raison pour laquelle James n’a rien dit à Sirius ! Ou bien, si on suppose que Sirius connaissait la vérité, il ne pouvait lui-même rien dire à Harry.
Plus tard, le Gardien révèle le Secret à Hermione. Aucun risque : n’étant pas le Gardien, elle ne peut le répéter à personne. Pourquoi tout dire à Hermione ? D’une part parce qu’elle peut être importante pour la protection de Harry (voir la Théorie de la Protection). Et peut être aussi parce qu’il valait mieux que l’un des deux sache la vérité. Autrement, avec deux adolescents qui allaient se retrouver ensemble à Poudlard… il pouvait y avoir un risque…
Mais Harry, lui, ne devait surtout pas savoir. A cause de sa connexion mentale avec Voldemort :
“I guessed, fifteen years ago,” said Dumbledore, “when I saw the scar on your forehead, what it might mean. I guessed that it might be the sign of a connection forged between you and Voldemort.”
(Il y a quinze ans, en voyant la cicatrice sur ton front, j’ai deviné ce que cela pouvait signifier. J’ai deviné que c’était peut-être là le signe d’un lien forgé entre toi et Voldemort).
Comme l’a dit Rogue dans le tome 5, la Légilimancie n’est pas la lecture des pensées. Il s’agit plus de la perception des émotions. Voldemort risquerait de percevoir la nature des sentiments, des émotions de Harry... et de comprendre… Il risquerait d’en comprendre assez pour que cela mette Hermione en danger.
Nous avons donc Harry qui ignore et doit ignorer la vérité, et Hermione qui sait tout mais ne peut rien dire.
Elle comprend certainement tout cela, mais même si elle était sur le point de craquer et de tout dire à Harry, le charme de Fidélitas l’en empêcherait :
“... friendship, and bravery and – (ici, elle est bloquée par le charme de Fidélitas) oh, Harry !”

- Différentes possibilités ont été proposées pour la façon dont la vérité sera, à la fin, révélée à Harry :
1- Harry retrouvera cette vérité dans sa propre mémoire,
2- Voldemort découvrira tout… à partir de là, il n’y aura plus aucune raison de cacher la vérité à Harry,
3- Harry maîtrisera l’Occlumancie. Une fois qu’il sera vraiment capable de fermer son esprit à Voldemort, Hermione ou Dumbledore pourront tout lui dire,
4- Harry lira “Hermione Potter” sur la Carte du Maraudeur (curieusement, nous n’avons encore jamais vu Harry lire le nom d’Hermione sur la Carte).
5- JKR a révélé que Minerva McGonagall possède une plume magique qui écrit les noms de tous les enfants magiques dans un registre à leur naissance (c’est ainsi qu’elle peut leur envoyer un hibou lorsqu’ils doivent entrer à Poudlard). Ce registre est dans le bureau de McGonagall. On peut imaginer qu’un jour, Harry trouvera ce livre et lira : “Potter, Hermione - Potter, Harry”.
6- Harry découvrira la vérité dans la Pensine de Dumbledore.
7- Au cours de la bataille finale, Harry réalisera que Voldemort ne peut pas le toucher à Poudlard. Exactement comme dans la maison de sa tante. Harry comprendra donc que le sang de Lily demeure à Poudlard.
8- A la fin, c’est Hermione qui accomplira la Prophétie en détruisant Voldemort, après avoir été “marquée” par lui. A ce moment là, Harry comprendra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:30

ANNEXE 4 : PETITE HISTOIRE DE LA THEORIE DU LIEN FRATERNEL

L’idée que Hermione puisse être la sœur cachée de Harry est certainement apparue assez tôt parmi les fans de Harry Potter.
En tout cas, je ne suis pas le premier à l’avoir suggéré. La plus ancienne référence que j’ai pu trouver est celle-ci, sur le site HPFGU :
http://www.hpfgu.org.uk/faq/hermione.html
Most members have rejected out-of-hand the notion that Hermione could be Harry's sister (placed with the muggle Granger family): too "Star Wars-ish." While it is possible that Harry and Hermione are second cousins or first cousins once removed, it seems too genealogically implausible to some members.
Presque tous les membres du forum ont rejeté sans appel l’idée que Hermione puisse être la sœur de Harry (cachée dans la famille Granger) : trop “Star Wars”…
Notez bien que personne ne semblait prendre l’idée au sérieux…

En juin 2002, j’ai proposé dans le newsgroup a-f-hp une théorie sur Harry et Voldemort, qui incluait une toute première ébauche de la Théorie du Lien Fraternel actuelle.
Le Lien Fraternel n’était alors qu’un détail annexé à une théorie plus vaste à propos de Voldemort… Depuis, j’ai laissé tomber les trois quarts de cette théorie (qui faisait de Voldemort le grand-oncle de Harry), mais j’ai continué à réfléchir au lien fraternel Harry-Hermione. Plusieurs des principaux indices des tomes 1-4 étaient déjà là.

Ma théorie refit surface dans les forums de Darkmark, et je me suis donc joint à la discussion.
C’est là que se situe la grande période du STS (2002-2004). Les “Sibling Theory Supporters” (supporters de la théorie) étaient le groupe de fans sur Darkmark qui ont développé la théorie avec moi pendant près de 2 ans. Qu’ils en soient tous remerciés ! La théorie s’est considérablement développée, nous avons trouvé plein d’indices et discuté des difficultés.
Nous avons rencontré un gros problème à la sortie du DVD du second film. Les bonus du DVD affirmaient que Hermione était plus jeune que Harry. Avant cela, la plupart des STS soutenaient qu’elle était son aînée. J’ai proposé une idée : elle était en fait sa sœur jumelle, et son anniversaire “officiel” avait été modifié. Pendant un temps, cette “théorie des jumeaux” a été ma préférée. Maintenant (depuis que JKR a clarifié la situation en révélant que Hermione avait presque 12 ans à son arrivée à Poudlard), je suis revenu à mon idée d’origine : Hermione est la sœur aînée de Harry.

La discussion a pris fin sur les forums de Darkmark en août 2004, après la petite phrase de JKR sur le fait que Hermione n’avait ni frères ni soeurs… J’ai presque cru que c’était la fin de la Théorie du Lien Fraternel. Maintenant, je pense que JKR peut très bien avoir voulu dire “ni frères ni sœurs au sein de la famille dans laquelle elle a grandi”.

La discussion s’est poursuivie depuis début 2004 sur le site en français gazette-du-sorcier.

La théorie a été discutée sur les forums de Mugglenet, dans le topic “Lily had two children”. L’un de ceux qui étaient avec moi au STS sur Darkmark y a posté notre résumé à l’époque.


ANNEXE 5 : LES SUCCES DE LA THEORIE DU LIEN FRATERNEL

Le propre d’une bonne théorie, c’est de conduire à des prédictions correctes.
A plusieurs reprises, la Théorie du Lien Fraternel nous a déjà permis de faire des prédictions justes.

- Avant le tome 5, nous ne savions presque rien de la connexion mentale entre Harry et Voldemort. Nous savions seulement que Harry avait fait deux rêves dans le tome 4.
J’ai supposé dès cette époque qu’une telle connexion existait, et que Voldemort lui aussi pouvait s’en servir pour espionner Harry (tout comme Harry avait pu – dans ses rêves – espionner Voldemort). Cette hypothèse était très spéculative avant le tome 5, mais nécessaire pour la Théorie, puisque ça devait être la raison pour laquelle on cachait la vérité à Harry.
Quand le tome 5 est sorti, nous avons tout appris sur la Légilimancie, l’Occlumancie et la connexion mentale.
Un grand succès pour la Théorie du Lien Fraternel !

- Avant le tome 5, certains partisans de la théorie avaient déjà proposé une ébauche de la Théorie de la Protection (nous savions déjà depuis le tome 4 que Voldemort ne pouvait pas toucher Harry à Privet Drive).
Nous avons donc suggéré dans la discussion de l’époque sur Darkmark que lorsque le tome 5 sortirait, nous verrions Hermione aller partout où va Harry, qu’elle y soit attendue ou pas.
Cette prédiction s’est révélée en grande partie correcte : Hermione est allée Square Grimmaurd, a annulé ses vacances de ski, etc…

- Et enfin, le plus fort de tout ! En 2003, en comparant les initiales de Harry et Hermione, j’ai suggéré dans la discussion sur Darkmark que Hermione avait peut-être un second prénom commençant par la lettre J.
En mars 2004, JKR a révélé que le second prénom d’Hermione est “Jane”.


ANNEXE 6 : BIENTÔT LE TOME SIX !

Le tome 6, “Harry Potter and the Half-Blood Prince”, sortira en juillet prochain.
Je ne m’attends pas à ce que le Secret d’Hermione soit révélé dans le livre six. Si c’est vraiment “le Grand Secret”, alors il ne sera révélé que dans le dernier livre. Pas avant.
Mais comme le tome 5 nous a donné plus d’indices que n’importe lequel des autres livres, tous les espoirs sont permis pour le tome 6 !

Voici ce que nous pouvons attendre du tome 6 pour la Théorie.

Ce qui serait bon pour la théorie
- Toute révélation indiquant que Voldemort avait déjà une raison de s’en prendre à la famille Potter avant la Prophétie (cela aiderait à comprendre pourquoi Hermione a été cachée).
- Si Hermione va partout où va Harry (Théorie de la Protection).
- Plein de nouveaux indices dans le genre de ceux des cinq premiers livres.

Ce qui serait un peu ennuyeux pour la théorie
- L’absence de révélation montrant que Voldemort avait déjà une raison de s’en prendre à la famille Potter avant la Prophétie. Evidemment, cette révélation pourrait encore intervenir dans le tome sept.

Ce qui serait fatal pour la théorie
- Toute preuve montrant que Hermione est, sans l’ombre d’un doute, la propre fille des Grangers (ressemblance physique par exemple).
- Si une romance Harry-Hermione se développe dans ce livre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawlish

avatar

Messages : 2644
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 24
Localisation : Martigny

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Jeu 21 Jan - 23:36

************ FIN ************



Voila Razz

Maintenant, avec l'arrivée des deux derniers tomes (car cette théorie c'est faite lorsque seuls les 5 premiers étaient en vente), la théorie ne sait pas améliorée. On n'en sait pas plus, où du moins, je n'ai rien trouvé de très concrèt.

Pour ceux qui l'on lu (tout d'abord, bravo ! Razz ) qu'est-ce que vous en pensez ?

.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Ven 10 Déc - 21:35

Est-ce que je suis le premier à l'avoir lu ? Razz

Très intéressant Dawlish!

J'en avais déjà entendu parler mais pas avec autant d'indices !
La théorie est séduisante en tout cas.

Je pense qu'elle est surement vraie et dans ce cas bravo à Rowling d'avoir monté tout ça, c'est impressionnant, toutes ces allusions.
Mais au final est-ce la réponse du grand secret, ou sommes nous encore à coté de la plaque? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit Thi'B

avatar

Messages : 485
Date d'inscription : 23/08/2010
Localisation : Au village de Thiercelieux

MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   Ven 10 Déc - 22:19

Bah en tout cas avec le tome 7 on n'a rien qui est confirmé xD

C'est possible en effet...
Mais peut-être que tout simple hermione aimait Harry dans les premiers tomes ? XD

_________________
Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation
VENEZ VOIR MON FORUM : http://loups-thiercelieux.xooit.fr/index.php
Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation ExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamationExclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups-thiercelieux.xooit.fr/index.php VENEZ LE VOIR
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Harry Potter - La Théorie du Lien Fraternel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Théorie du Lien Fraternel
» Le secret de la saga Harry Potter
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Harry Potter ( l'Elu )
» [Présentation] Chargée de communauté LEGO Harry Potter [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ApOcalya :: La Place Centrale :: La Médiathèque-
Sauter vers: