Forum pour jouer au Loup-Garou de Thiercelieux
 
AccueilAccueil  Portail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre Artiste!

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelus

avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 26
Localisation : Martigny

MessageSujet: Etre Artiste!   Jeu 11 Fév - 22:27

Si un jour vous ne savez pas quoi faire, venez vous embêter à lire une petite dissertation sur le sujet de l'artiste!

Sujet:

" Si, selon Rey, « être homme, c'est se sentir comme un réservoir de possibilités, comme une multiplicité d'êtres virtuels; être artiste, c'est amener ce possible et ce virtuel à l'existence », même si d'après Thibaudet « c'est toujours un dur métier d'écrire un livre, (car) on est toujours tenté de se borner à le rêver ». "

Dissertation:

Qui n’a jamais rêvé de devenir telle personne, de faire un certain métier ou de vivre une aventure hors du commun ? Chacun de nous s’est déjà laissé entraîner par son imagination une fois ou l’autre. Sur notre lieu de travail, dans la rue, ou même chez nous, notre esprit nous emmène dans un monde qui pourrait être notre futur, et où nous concevons des plans de réalités parallèles, possibles ou pas. Mais nos pensées n’en demeurent pas moins connues de nous seuls. Cependant, certaines personnes, les artistes, parviennent à exprimer ces impressions en les couchant sur une page, une partition, une toile…
C’est dans cet ordre d’idée que Rey affirme que si « être homme, c’est se sentir comme un réservoir de possibilités, comme une multiplicité d’êtres virtuels », l’artiste, lui, se distingue par sa capacité à « amener ce possible et ce virtuel à l’existence ».
Mais Thibaudet ajoute que « c’est toujours un dur métier d’écrire un livre, [car] on est toujours tenté de se borner à le rêver ». En effet, il lui semble fort compliqué de transcrire des impressions et sentiments sur une page, de transposer l’abstrait dans le réel.
Mais est-il vraiment justifié de considérer que l’artiste seul dispose du pouvoir de donner une consistance à nos rêves ? En quoi ce travail créatif est-il aussi ardu à réaliser ?

Tout d’abord, demandons-nous si seul l’artiste est capable de retranscrire notre imagination. Comme chacun d’entre nous est libre, nous sommes aptes à construire notre vie selon notre volonté. En effet, les choix que nous opérons ne tiennent qu’à nous-mêmes. Personne ne les accomplit à notre place, du fait que la liberté de chacun a un point important dans nos sociétés. De plus, grâce à nos rêves, nous avons la possibilité d’influencer notre existence, si bien que, lorsque nous avons une idée en tête, elle nous fixe un objectif à atteindre, au point que la recherche de sa concrétisation nous guide sur le chemin de notre destinée. Ainsi nous faisons « de [notre] vie un rêve, et d'un rêve, une réalité »1 , car en suivant nos envies, nous vivons nos rêves et en accomplissons nos idées, elles deviennent réelles. Nous devenons alors l’artiste de notre propre histoire.
Toutefois, tout homme n’est pas libre. Pour nous en convaincre, il suffit de nous tourner vers les pays où le quasi-esclavage existe encore. Par exemple, les clandestins qui viennent dans nos nations sont souvent maltraités et n’ont pas la possibilité de faire ce qu’ils veulent. Aussi, ils sont dépendants de leur employeur et ne peuvent pas effectuer toutes leurs envies.
De plus, nos rêves sont abstraits, vu qu’ils se conçoivent dans notre esprit. Par conséquent, il est difficile de les transposer dans la réalité, puisque le monde extérieur et notre monde intérieur sont complètement différents. En effet, nous ne verrons jamais de licorne se promener en ville, par contre, nous pouvons l’inventer intérieurement ! Ainsi la difficulté de translation fait souvent que notre imagination ne dépasse pas les limites de notre âme.
Cependant l’artiste, lui, est capable de translater nos impressions imagées sous la forme d’un livre, d’une œuvre, etc. Mais quel élément fait que le créateur arrive à transposer l’abstrait dans le réel ? L’interprète des rêves utilise l’art pour « amener ce possible et ce virtuel à l’existence ».2 Et c’est parce qu’il le fait par ce moyen qu’il arrive à reproduire son monde imaginaire. Effectivement, dans le domaine artistique, le fait de respecter la réalité est un élément moins contraignant. Dans son œuvre, l’artiste peut tout à fait prévoir l’apparition d’une licorne. Néanmoins, toute retranscription reste relative vu que la création n’aura jamais la complète réalité d’un objet concret, matériel. Dans le cas de la licorne, l’ouvrage sera toujours une feuille et la créature n’appartiendra pas à notre monde en tant qu’animal indépendant !
En conséquence, l’artiste est celui qui arrive le mieux à reproduire notre imagination au moyen de l’art. Mais le thème exposé ne sera jamais entièrement réel, car il reste toujours en-dessous de la vraie réalité, vu qu’il dépend de son support.
Mais en quoi le travail d’artiste est-il si difficile à réaliser ? Etant donné qu’avant de créer une œuvre tout se passe dans notre esprit, toutes nos pensées sont abstraites. Et qui dit virtuel, dit aussi illimité, car nous avons la possibilité d’imaginer tout et n’importe quoi à l’infini. Par conséquent, la difficulté résulte en la transcription des idées fictives en des mots concrets. En effet, notre langue est limitée par son vocabulaire et nos rêves sont constitués de notions abstraites, donc illimités. Pour nous en convaincre, il suffit d’en faire l’expérience. Par exemple, lorsque que nous nous trouvons devant un magnifique paysage nous ne savons pas toujours comment décrire la beauté que nous contemplons. Pourtant l’artiste doit faire cet effort de transposition. D’où « l’art de peindre [est] l'art d'exprimer l'invisible par le visible ».3 En effet, tant que notre imagination reste en nous, nous ne la partageons pas avec les autres. Mais lorsque nous la transposons sur un support, les personnes extérieures font connaissance avec notre monde intérieur. Suite à cela, le créateur se trouve devant deux chemins, soit il arrive à rendre l’abstrait dans le concret, soit il n’y arrive pas et dès lors il n’est plus considéré comme un artiste.
De plus, nous sommes tous à la recherche de la béatitude, car nous espérons vivre une vie merveilleuse, afin d’en être content le jour de notre mort. De même, dans le domaine de l’artistique, le bonheur se traduit par le beau. En effet, rechercher le bien-être, c’est chercher le meilleur et, dans l’art, il s’exprime à l’aide de la beauté. L’artiste va alors essayer de rendre sa création la plus sublime possible, afin qu’elle plaise. De ce fait, le lecteur appréciera l’œuvre qui ne sera pas laissée à l’abandon, mais recevra tous les honneurs. Aussi un moyen d’y parvenir est d’ « écrire pour soi, avant tout, c'est la seule chance de faire beau ».4 De telle sorte qu’il est nécessaire de prendre du temps pour retoucher, revenir, compléter son ouvrage pour au final, que son travail soit réussi. Par exemple, Gustave Flaubert mettra 53 mois à écrire Madame Bovary.
De même, l’artiste voudra tendre vers la perfection pour rendre son ouvrage le plus réussi. Si l’œuvre devient parfaite, elle sera belle et le lecteur prendra du plaisir à la lire et même, peut-être, pourra s’identifier à un personnage ou/et en tirer un enseignement. Mais si nous essayons de tendre vers l’idéal dans quelques domaines qu’il soit, nous ne l’atteindrons jamais. Effectivement, rien n’est impeccable. Dans chaque objet animé ou inanimé que nous rencontrons, nous pouvons toujours y trouver des défauts, ce qui le rend alors imparfait. Il est donc difficile pour l’artiste de constater que sa création ne sera jamais irréprochable, puisqu’il consacrera beaucoup de temps à son travail, pour qu’au final son chef d’œuvre ne soit jamais sans reproche. C’est pourquoi, il doit accepter cette idée et rendre son travail le plus sublime.
Nous pouvons alors déduire que toutes ces contraintes rendent le métier d’artiste difficile. De telle sorte que « être artiste, c'est […] une discipline de fer […] [et] c'est du travail, du travail, du travail et encore du travail ». 5

En définitive, l’artiste est quelqu’un qui a la capacité d’engendrer son monde intérieur pour le partager avec autrui. Ainsi Rey avait raison de parler de l’interprète du virtuel comme tel. En effet, l’auteur arrive à combiner virtualité et réalité, ce qui n’est pas facile vu notre vocabulaire limité, par exemple. Mais Thibaudet n’avait pas tout faux non plus en disant que c’est un dur métier, car le créateur doit arriver à tendre vers la perfection, afin que son travail plaise. Il faut donc du temps pour que l’œuvre soit achevée, parce qu’il faut la modifier et l’embellir. Mais l’artiste ne se borne pas toujours à rêver sa création comme l’affirme Thibaudet. Si tel était le cas, nous n’aurions aucune œuvre à disposition. Pourtant, nous pouvons contempler autour de nous nombres de chefs d'œuvres. Finalement, laissons-nous guider au travers de ce monde, et rêvons à notre tour!


Bibliographie:

Site www.evene.fr
1: SAINT-EXUPERY, Antoine de
2: REY
3: FROMENTIN, Eugène, Les Maîtres d’autrefois
4: FLAUBERT, Gustave, Correspondance
5: MURAT, Jean-Louis, Interview dans le Monde, 18 Novembre 2007

Droit d'auteur: Angelus

_________________
Le cOurage de la gOutte d'eau, c'est qu'elle Ose tOmber dans le désert.
[Lao She]

Chaque instant de la vie est un pas vers la mOrt.
       [Pierre Corneille]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Etre Artiste!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'artiste, un être solitaire ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Et pourtant,il est loin d'etre un social-democrate
» Shaman Uruk + Etre des Galgals
» Je deteste etre malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ApOcalya :: La Place Centrale :: La Médiathèque-
Sauter vers: